La liquidation du groupe émirati Abraaj risque d’affecter deux entreprises algériennes