Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Mai 2018

Deux personnes sur trois habiteront dans les villes d'ici 2050 (ONU)

Deux personnes sur trois habiteront probablement dans des villes ou d'autres centres urbains d'ici 2050, a annoncé l'ONU dans un communiqué publié mercredi.
Cela signifie qu'environ 2,5 milliards de personnes pourraient être ajoutées aux zones urbaines d'ici le milieu du siècle, en raison des changements démographiques et de la croissance démographique globale, a précisé le Département des affaires économiques et sociales de l'ONU (DESA).
"Ensemble, l'Inde, la Chine et le Nigéria représenteront 35% de la croissance prévue de la population urbaine mondiale entre 2018 et 2050 ... On prévoit que l'Inde aura ajouté 416 millions de citadins, la Chine 255 millions et le Nigéria 189 millions", a indiqué DESA, annonçant mercredi les résultats de ces derniers chiffres collectés.
Selon l' étude, d'ici 2030, le monde pourrait avoir 43 "mégapoles" de plus de 10 millions d'habitants, contre 31 aujourd'hui. La plupart d'entre elles seraient situées dans des pays en développement.
Aussi, en 2028, la capitale indienne, New Delhi, devrait devenir la ville la plus peuplée de la planète.
Actuellement, Tokyo est la plus grande mégapole du monde avec une agglomération de 37 millions d'habitants, suivie de New Delhi (29 millions) et de Shanghai (26 millions). Mexico et Sao Paulo, suivent avec environ 22 millions d'habitants chacune.
L'expansion de ces populations exigera l'allocation de ressources et services supplémentaires dans les zones urbaines, note le rapport. "De nombreux pays devront relever des défis pour répondre aux besoins de leurs populations urbaines en croissance, y compris pour le logement, les transports, les systèmes énergétiques et autres infrastructures, ainsi que pour l'emploi et les services de base tels que l'éducation et les soins de santé", a déclaré DESA, exhortant les gouvernements à adopter des politiques mieux intégrées pour améliorer la vie des citadins et des ruraux.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.

E-commerce: De nouvelles possibilités pour l’économie algérienne (contribution)

  On aborde régulièrement l’e-commerce en Algérie, de la législation à développer pour protéger les consommateurs aux contraintes locales liées à cette activité, quel est l’impact des entreprises spécialisées dans ce domaine sur l’économie locale? Et quelles formations dispensent-elles à notre jeunesse?