Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 20 Novembre 2017

  •   Karim Sabeur
  • lundi 11 septembre 2017 19:28

AXA Assurances Algérie : Une croissance de 9% du chiffre d’affaires par rapport à 2015

Pierre Vasserot, CEO d'Axa Algérie (Twitter) 

Pierre Vasserot, chief executive officer (CEO) d’AXA Assurances Algérie, a indiqué lundi à Alger que le chiffre d’affaires de la compagnie a réalisé en 2016 une croissance de 9% par rapport à 2015, ce qui correspond à une croissance 5 fois plus rapide que le marché qui a progressé de 1,9%.

 

 Lors d’une conférence conjointe avec le directeur financier de la compagnie, Guillaume Mirabaud, pour présenter le bilan de 2016, les deux responsables ont expliqué que le chiffre d’affaires agrégés d’AXA dommage et AXA Vie est de 4,119 milliards DA.

En termes de répartition, AXA dommage a un chiffre d’affaires de 2,569 milliards DA, soit plus 3% par rapport à 2015. Cette branche ne connait pas d’équilibre avec un déficit de 7 milliards DA. C’est un gap que le staff compte rattraper ultérieurement.   Quant à AXA Vie, elle a un chiffre d’affaires de 1,549 milliards DA, soit plus 20% par rapport à 2015.

Les deux responsables ont indiqué que « globalement, le développement de la compagnie s’inscrit dans la durée en répondant aux normes techniques du groupe AXA avec les fondamentaux techniques ».

 Le CEO a mentionné que son ambition est de gagner 1 point de parts de marché sur la branche dommage. En ce qui concerne les assurances de personnes, il se dit satisfait suite à l’obtention d’un marché avec Sonatrach, « ce qui fera de la compagnie le numéro 1 ou le numéro 2 dans ce domaine ».

 Ces résultats seront davantage consolidés avec des investissements matériels et des investissements humains car « on aura un nouveau siège qui sera opérationnel dès 2018 à Hydra pour regrouper toutes les équipes réparties sur quatre sièges à Alger », a indiqué le CEO.

 « Le service nous distingue de la concurrence »

 Selon ce dernier, c’est la croissance du réseau qui distingue la compagnie de ses concurrents avec des employés qui se consacreront aux particuliers mais aussi avec des agents généraux (AGA) qui mettront l’accent «sur le risque entreprise ».Poursuivant ses explications sur le réseau, Pierre Vasserot a relevé que la compagnie ouvre quatre agences chaque année comme il espère avoir dix nouveaux AGA chaque année.

 Le CEO note que sa politique n’est pas basée sur la guerre tarifaire pour être le plus bas.  « On ne fera jamais de dumping tarifaire car on se différencie par le service, par la prévention du risque, la souscription et le règlement.La communication est un autre axe sur lequel se base l’offensive de la compagnie pour mettre en avant la qualité de service.

 Malgré ces annonces quelques points faibles subsistent. « On n’a pas d’offre pour les PME et on a lancé une étude pour accompagner l’entreprise à se développer tout en préservant son outil de travail à travers la prévention », explique M. Vasserot. «Nous sommes présents sur les grandes entreprises. En revanche, pour les PME de 10 à 20 employés, nous ne sommes pas assez présents », confesse-t-il.

 Pour y remédier, la compagnie a appelé un panel de 600 entreprises pour connaître leurs besoins d’assurance et pour savoir quels montants les entrepreneurs sont prêts à mettre dedans et les options désirées », révèle M. Vasserot promettant de développer un produit dès la fin de l’année « pour réaliser notre ambition » et produire de la valeur à ajouter à une part du marché global d’AXA qui est de 3,2%.

 Le CEO a démenti qu’AXA Assurances soit déficitaire de 701,4 millions DA en 2016, comme annoncé par la presse en ajoutant ignorer la source de ces données. Pour l’instant, 72 agences sont opérationnelles ce qui a permis d’atteindre la rentabilité dès la cinquième année de l’installation de la compagnie en Algérie.

 Une offre adaptée au marché de l’automobile

 D’autres aspects du potentiel des assurances ont été abordés comme le marché de l’automobile car avec la baisse des importations des véhicules, la compagnie a développé une offre des véhicules d’occasion « ce qui permet au réseau d’agences d’arriver à plus 13% de croissance », selon le CEO ajoutant qu’il est prêt à accompagner les nouvelles usines en Algérie d’autant plus qu’il est déjà partenaire avec Peugeot, Renault et Sovac.

 La compagnie proposera d’autres nouveautés à ses 2000 clients-entreprises et 35000 particuliers avec le lancement de l’e-paiement en septembre prochain. En ce qui concerne les délais de traitement des dossiers, « on a mis un comité expérience clients pour s’occuper du processus de la souscription au règlement des sinistres pour connaître les différentes étapes entre ces deux stades et on va éliminer un bon nombre d’écueils pour être plus rapide », a confié M. Vasserot.

 L’apport du Fonds national d’investissement, actionnaire d’AXA, est aussi mis en exergue. Son représentant au conseil d’administration d’AXA, Mahfoud Kamel, présent lors de la conférence de presse, s’est déclaré satisfait de ce partenariat. «C’est l’une des entreprises créées dans le cadre de la règle 49/51 avec la BEA et le FNI avec l’objectif de développer le réseau d’agences et de donner la chance à des centaines d’Algériens pour être formés et recrutés », at-il dit.

 A ce propos, la directrice des ressources humaines, Amel Hamli, a mentionné que la variété des métiers au sein de l’entreprise fait d’elle un acteur important de développement.

La politique RH vise à attirer des talents en proposant des opportunités d’emploi pour élargir sa force de vente. AXA a 495 employés à fin août et l’entreprise a dispensé plus de 7000 heures de formation à cette date. En matière d’innovation dans le domaine RH, les employés bénéficient de 30 jours de congés supplémentaires pour les deux parents, « ce qui fera d’AXA un employeur de choix car le développement humain y est important», a-t-elle conclu


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • pourquoi ce marché est il ouvert aux étrangers ?
    la CAAR peut elle s'installer en France ou en Allemagne ? surement pas !alors ??
    d'autant que ,sur votre site ,des compagnies algeriennes privées se sont plaint de la concurrence

    Rapporter nono mardi 12 septembre 2017 11:46
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.

« 300.000 transactions se font en crypto-monnaie chaque jour en Algérie » (CARE)

  L’on estime à 60 000  le nombre d’Algériens utilisant aujourd’hui la crypto-monnaie.