Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • lundi 18 septembre 2017 19:13

L'UNOP organise les premières journées de l’industrie pharmaceutique algérienne les 29-30 septembre à Alger

 

Les premières journées de l’industrie pharmaceutique algérienne se tiendront les 29 et 30 septembre 2017 à l’école supérieure de l’hôtellerie et la restauration d’Alger (ESHRA), annonce, l’union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP).

 

L’UNOP compte faire de ces journées une tradition annuelle destinée à «  à jeter la lumière sur les évolutions importantes qu'a connues et que continue de connaître cette filière de l'industrie nationale, sur les difficultés qu'elle rencontre, comme sur les perspectives de son développement, à l'avenir ».

 Une évolution remarquable

 Le communiqué signé par le président de l’union nationale des opérateurs de pharmacie, le Abdelouahed Kerrar fait le rappel de l’évolution remarquable de la filière à la faveur d’un «système de protection efficace ». Le marché national, relève-t-il, a enregistré entre 2005 à 2015 une évolution de 10% à 17,5%, cela grâce à l’efficacité des décisions prise par les pouvoir public depuis 2008 ».

Le président de l’UNOP souligne que dans ce secteur où la demande  en médicament connaît une croissance annuelle de 12%, l’industrie pharmaceutique algérienne est l’une « des rares à avoir gagné des parts de marché substantielles face aux importations, faisant passer la couverture des besoins de 12% en 2004 à près de 50% en fin 2016 ».

 A cet effet, M. Kerrar confirme que « cette avancée sont aujourd’hui une réalité sur le terrain, que les membres de l’UNOP veulent relayer et diffuser sur la scène économique nationale ».  L’UNP veut que l’élan décisif qu’a connu jusqu’ici cette industrie « puisse être poursuivi et intensifiée au cours des prochaines années ».

 En attente de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques

 Pour l’Union, les obstacles que connait ce secteur « sont d’ordre organisationnels » et se rapportent à des «simplifications de procédures » et  à une « plus grande efficacité dans les mécanismes de régulation de l’activité ».

 Le président de l’UNOP souligne à cet effet que la mise en place de la nouvelle Agence nationale des produits pharmaceutiques, "si elle est correctement aménagée, est de nature à aider à la rénovation et à la modernisation du cadre légal".  Une telle perspective permettre d'atteindre l'objectif "fixé d'une couverture des besoins nationaux à 70%".  L'UNOP dit espérer l'ouverture d'un large débat sur ces questions à l'occasion de ces journées pharmaceutiques…

 L’exportation, une démarche nouvelle

.L’UNOP dit partager pleinement l’objectif évoqué par les autorités d’une diversification des exportations et souligne que de nombreux projets d’investissements vont entrer en production dans les prochains mois et années rendant plus que nécessaires la recherche de débouchés externes.

Cependant, souligne le président de l'UNOP, il  ne s'agit plus d'opérations ponctuelles pour placer une "production résiduelle" mais d'une démarche "nouvelle, cohérente et systématique de développement de flux à l'exportation qui demande à être réfléchie, coordonnée et méthodiquement déployée au cours des prochaines années". Pour A.Kerrar, il est "tout à fait important de commencer à dessiner les prémices d'une telle démarche"


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



3 Commentaires

  • Bonjour, je sus étudiante en pharmacie 5 eme année , je veux bien participer à cette journée, merci.

    Rapporter Bouzidi Zouina vendredi 29 septembre 2017 11:31
  • Pour l'inscription de les jours 29/30 septembre 2017

    Rapporter Benbia fatma zohra jeudi 28 septembre 2017 21:12
  • Il ne faut pas oublier les médicaments vétérinaires. Ce segment pharmaceutique concerne des volumes très important. Certaines formulations concernent des génériques. D'autres formulations sont ultra-simples à fabriquer.
    Un conseil aux investisseurs, prenez l'habitude de jeter un coup d'oeil à la composition quand vous avez entre les mains un médicament vétérinaire.
    Djamel BELAID. Ingénieur agronome.

    Rapporter d mardi 19 septembre 2017 09:13
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Natixis Algérie lance la première banque mobile du pays

  « BANXY utilise une technologie de pointe de vidéo-identification et des algorithmes de calcul pour garantir la sécurité de ses clients ainsi que de leurs données ».

Tunisie : Le système d’achats publics en ligne "TUNPES" sera obligatoire à partir de septembre 2018

  Environ 274 acheteurs publics ont déjà adhéré à la plateforme “TUNEPS” ainsi que plus de 1.800 approvisionneurs.

Algérie : "Nous exporterons du marbre et du granit dès fin 2018" (Omar Hasnaoui)

    Fort des  12 entreprises spécialisées dont se compose son pôle Construction, le GSH offre aux opérateurs du secteur, algériens et étrangers, une solution globale couvrant tous les métiers liés au bâtiment.