Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Avril 2017

  •   APS
  • vendredi 21 avril 2017 11:47

50 millions de dollars dans un partenariat algéro-chinois pour la fabrication des camions de la marque Foton

Le DG de KIV Group, Ahcene Khodja, et le vice-président du groupe chinois Foton, Yang Guotao (aps)

 

Le concessionnaire automobile KIV Group et le constructeur chinois Foton spécialisé dans la fabrication de véhicules  lourds ont signé jeudi à Alger un contrat pour la création d’une société mixte Foton Motors Algérie aux fins d'instal, Olation d'une usine de montage  et de fabrication de camions à Annaba.

 

Le document a été paraphé par le directeur général du KIV Group, Ahcene Khodja, et le vice-président du groupe chinois Foton, Yang Guotao, en  présence de responsables du ministère de l’Industrie et des mines.

Le projet, qui sera réalisé selon la règle 51-49 % régissant les  investissements étrangers en Algérie, est d`un coût de 50 millions de  dollars dont 50% seront assurés par les fonds propres de la société Foton  Motors Algérie, alors que le reste sera couvert par des banques, a indiqué  M. Khodja à la presse.

S’étendant sur une superficie de 160.000 m2, cette usine permettra de  créer 300 postes de travail directs durant la première année d’activité  pour arriver à 1.000 postes graduellement après trois (3) années de  fonctionnement, a avancé le directeur général de KIV Group qui est le  représentant exclusif de Foton en Algérie depuis plus de 15 ans. 

La première phase de la production portera sur la fabrication des trois  (3) modèles de camions Foton les plus vendus sur le marché local, à savoir  les camions de 2,5 tonnes (t), de 3,5 t et de 6 t avec une capacité de  production de 5.000 unités/an durant la première année d’activité pour  arriver entre 20.000 et 30.000 unités/an d’ici 4 à 5 ans, sachant que le  premier camion Foton sortira de l'usine en mars 2018, a-t-il détaillé.

Un "transfert fiable et rapide" de la technologie

Quant au taux d’intégration, il a estimé qu'elle serait à hauteur de 10%  durant la première année d’activité pour progresser graduellement à 40% en  2022.Selon M. Khodja, le processus de fabrication se déroulera en deux phases:  la première, allant sur la période 2018-2020, consistera à produire les  modèles en SKD (montage) tandis que la deuxième, au-delà de 2020, passera à la production  en CKD (la chaîne de peinture et la fabrication de différentes pièces et  accessoires seront fabriquées localement).

Pour sa part, le vice-président du groupe Foton a indiqué que ce projet  s'inscrivait dans le cadre de partenariat algéro-chinois et que son groupe  allait veiller à un transfert "fiable" et "rapide" de la technologie tout  en assurant la formation des ingénieurs algériens.  

De son côté, le directeur des ressources humaines de KIV Group, Omar  Kouadria, a fait savoir que la société Foton Motors Algérie signerait une  convention avec l’université Badji Mokhtar (Annaba) portant sur la  formation de diplômés universitaires de cet établissement et leur insertion  professionnelle dans le cadre de ce  projet.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Dans le Rif, une fronde persistante qui se radicalise politiquement

                                La tension reste toujours vive dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, où le ton des manifestations contre '"'la hogra'' et le ''Makhzen'', sept mois après la mort dans d’atroces conditions d’un poissonnier se radicalise prenant parfois des contours ''indépendantistes''.

Réponse à Slim Othmani (I) - Le Partenariat public-privé et le risque de prédation en Algérie

    L’article de Slim Othmani sur les «6 Syndromes Phobiques de l’Economie Algérienne» a inspiré au chroniqueur Abed Charef des réflexions en 4 parties dont nous commençons la publication aujourd’hui. Le premier article porte sur l'interdiction de fait du partenariat public-privé (PPP) qui constitue bien un handicap pour les entreprises algériennes. Mais, estime-il, l’introduire en l’état actuel des choses contient un...

Maroc: Le gouvernement El Othmani à l'épreuve des revendications syndicales

       Le vote de confiance des deux chambres du Parlement est déjà acquis au nouveau chef de Gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani. Il lui reste l'épreuve des centrales syndicales qui ont ferraillé dur contre l’ex-gouvernement pour rétablir le dialogue social.