Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Nabil Mansouri
  • jeudi 14 juin 2018 13:37

Sonatrach en négociation avec les Turcs et les Italiens pour des projets dans la pétrochimie

 

Abdelmoumène Ould Kaddour a révélé l’existence de propositions d’investissement pour Sonatrach dans des pays tels que la Bolivie et l’Irak.

 

Après la signature d’un contrat avec le groupe français Total pour la réalisation d’un projet dans la pétrochimie, Sonatrach est actuellement en négociation pour un deuxième contrat avec un partenaire turc et un troisième avec le groupe italien Eni, a annoncé mercredi à Oran son P-DG, Abdelmoumène Ould Kaddour.

Lors de la présentation de la stratégie de la compagnie « SH 2030 », Ould Kaddour a indiqué que le développement de la pétrochimie « est un des plus importants axes de la stratégie de Sonatrach ». Il  ajouté, dans ce sens, que si Sonatrach « arrivait à mettre ces deux contrats en œuvre, dans les deux prochaines années, la compagnie nationale serait sur la bonne voie de développement et de création d’emplois ».

Le premier responsable de la compagnie pétrolière a révélé, par la même occasion, l’existence de propositions d’investissement pour Sonatrach dans des pays tels que la Bolivie et l’Irak.

Evoquant le contrat de l’achat, par Sonatrach, d’une raffinerie en Italie, Ould Kaddour n’a pas manqué de signaler les avantages de cette transaction. « Ceci nous confortera dans notre démarche visant à augmenter nos capacités de production, nos ventes et de nous affirmer à l’étranger », a-t-il dit.

Par ailleurs, le PDG de  la compagnie nationale des hydrocarbures, a indiqué que « Sonatrach s’est fixée l’objectif de figurer à l’avenir parmi les cinq meilleures entreprises pétrolières au monde ». « Ce n’est pas une chose impossible et c’est certainement réalisable », a-t-il soutenu.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Il faut revoir le système algérien de sécurité sociale"-CEE-(Audio)

  Les animateurs du Café d’experts économiques de Radio M, Mustapha Goumiri et Ferhat Ait Ali sont revenus sur la Loi de finances complémentaires 2018 et particulièrement sur la question du financement du système national de la sécurité sociale.

Les huit tares de l’économie algérienne sous l’œil d'un expert

  Selon Souhil Meddah, expert en économie, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, au mieux,  n’ont pas eu de politique économique et, au pire, ont fait de l’anti-économie.

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.