Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 22 mars 2018 15:04

Tunisie - Les patrons des PME demeurent optimistes malgré les difficultés économiques (l'enquête "Miqyes")

L’enquête "Miqyes" a été conduite entre le 30 janvier et le 23 février 2018 auprès de 500 PME implantées dans 24 gouvernorats du pays et opérant dans des secteurs divers : industrie, services, agriculture, commerce…. Ses résultats sont destinés à être mises à la disposition des acteurs économiques.

 

 

Les résultats de l’enquête « Miqyes » sur la situation des petites et moyennes entreprises (PME) tunisiennes indiquent que les dirigeants de ces dernières demeurent optimistes en dépit de la « phase économique difficile » que traverse la Tunisie.

L'enquête « Miqyes » a été conduite par la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) qui en a mené une l'année dernière.

65,3% des dirigeants de PME interrogés, rapporte le journal électronique tunisien African Manager, citant l’enquête, se disent « plutôt optimistes » pour l’avenir de leur entreprise.

Les questions posées aux chefs d’entreprises se sont situées sur quatre axes, selon African Manager : le financement, le capital humain, l’accès au marché et le climat des affaires. Le problème du financement, révèlent les résultats, est le premier pointé par les patrons interrogés.

L’enquête a été conduite entre le 30 janvier et le 23 février 2018 auprès de 500 PME implantées dans 24 gouvernorats du pays et opérant dans des secteurs divers : industrie, services, agriculture, commerce…. Ses résultats sont destinés à être mises à la disposition des acteurs économiques afin de les aider à avoir une meilleure connaissance de l’environnement des affaires ainsi que des attentes et des plaintes des chefs d’entreprises.

Selon l’enquête Miqyes, si la Tunisie adopte un nouveau modèle économique, elle pourra atteindre un taux de croissance économique de 5% d’ici 2020, contre seulement 1,9% seulement en 2017 et un taux stagnant autour de 1,5% entre 2011 et 2015, selon les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS).

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Natixis Algérie lance la première banque mobile du pays

  « BANXY utilise une technologie de pointe de vidéo-identification et des algorithmes de calcul pour garantir la sécurité de ses clients ainsi que de leurs données ».

Tunisie : Le système d’achats publics en ligne "TUNPES" sera obligatoire à partir de septembre 2018

  Environ 274 acheteurs publics ont déjà adhéré à la plateforme “TUNEPS” ainsi que plus de 1.800 approvisionneurs.

Algérie : "Nous exporterons du marbre et du granit dès fin 2018" (Omar Hasnaoui)

    Fort des  12 entreprises spécialisées dont se compose son pôle Construction, le GSH offre aux opérateurs du secteur, algériens et étrangers, une solution globale couvrant tous les métiers liés au bâtiment.