Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • lundi 16 avril 2018 13:53

80% des Algériens font confiance aux médicaments fabriqués localement (étude)

Photo/  Ahmed Sahara Photo/ Ahmed Sahara

 

Seulement 42% des Algériens croient réellement en l’efficacité des médicaments locaux, selon l’étude.

 

 Quatre-vingt pour cent des Algériens font confiance aux médicaments fabriqués localement, a révélé une étude réalisée par l’UNOP (Union nationale des opérateurs de la pharmacie) en partenariat avec le bureau d’étude IMMAR.

L’étude présentée, ce matin à Alger, indique que 46% des personnes ayant opté pour les médicaments algériens le font pour des considérations « nationalistes », au moment où 42% les choisissent pour leur efficacité. Sur les 20% qui préfèrent les médicaments importés, une grande proportion considère que les médicaments fabriqués en Algérie ne sont pas efficaces (74%)  alors que d’autres se plaignent de leurs effets secondaires (11%).

Sur un autre volet, « 44% des personnes sondées se sont plaintes de la rareté des médicaments recherchés alors que 40% ont signalé une absence totale de ces médicaments». La région la plus touchée par cette pénurie est la région Sud-ouest du pays (92% des sondées).

Par ailleurs, « plus de 42% de la population font trois pharmacies et plus pour trouver les médicaments recherchés. Ce taux est plus élevé en milieu rural », révèle l’étude de l’UNOP. L’étude réalisée par téléphone auprès de 2603 personnes a été menée du 15 février et le 4 mars 2018, via le système CATI (Computer Telephone Assisted Interviewing), indiquent ses initiateurs.

A signaler que selon l’UNOP, cette étude est « purement scientifique et sociologique » et vise avant tout à « une meilleure connaissance du contexte global dans lequel s’exerce la prescription du médicament et les conditions de sa dispensation, de sa consommation et du suivi du traitement ».

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).