Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 7 janvier 2018 15:32

Algérie- La PCH prévoit 94 milliards de DA d’importation de médicaments en 2018

Les importations de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) en médicaments ont atteint 75 milliards de DA en 2015, 81 milliards de DA en 2016, 88 milliards de DA en 2017.

 

La Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) prévoit d’importer pour 94 milliards de DA de médicaments en 2018, a déclaré ce dimanche Hamou Hafed, directeur général de la pharmacie et des équipements de santé auprès du ministère de la Santé, dans l’émission « l’invité de la rédaction » de la chaine 3. Ce chiffre était de 75 milliards de DA en 2015 et 81 milliards de DA en 2016 avant de culminer à 88 milliards de DA en 2017.

Selon HamouHafed, « la disponibilité des médicaments ne se pose pas. Par contre, ce sont les tensions durant toute l’année qui sont difficiles à gérer, à l’instar  de ce qui se passe dans l’ensemble des pays du monde ». Et de confirmer que « les commandes ont été faites d’une manière régulière et selon les contrats prévus jusqu’à les nouveaux appels d’offres ».

L’orateur a souligné en outre que  le programme prévisionnel d’importation de l’année 2018 a été déjà lancé. « Nous avons ouvert les programmes des laboratoires du 1er Août jusqu’au 14 octobre 2017. Le 30 septembre dernier, le ministère de la Santé a émis un communiqué de presse invitant les laboratoires à se présenter au niveau du ministère pour présenter leurs programmes prévisionnels d’importation pour les étudier et les remettre au temps opportun. Les premiers programmes ont été reçu le 6 octobre 2017. Malgré les retards dans les dépôts, les autorités ont fait le nécessaire pour libérer les programmes prévisionnels d’importation », a-t-il expliqué.

Pour l’année 2018, le ministère de la Santé a entrepris dans le cadre d’un comité de concertation qui englobe l’ensemble des opérateurs de la filière de prendre en charge la disponibilité des médicaments. « Nous nous sommes réunis fin décembre 2017 et nous comptons nous réunir encore le 10 janvier (mercredi prochain) pour consolider à la fois cet aspect de prévision et également les dispositions qui ont été prises par le ministère de la Santé et il est convenu à l’intérieur de ce comité de concertation de créer une cellule de veille par rapport à la disponibilité des médicaments », a indiqué M. Hafed, tout en rappelant qu’au niveau du comité de concertation, il y a les représentants de tous les acteurs de la filière pharmaceutique (SNAPO, UNOP, ANPP, distributeurs ….) pour faire en sorte que de tels points soient débattus régulièrement.

A propos de la production nationale de médicaments, qui couvre 50% du marché, le DG de la pharmacie au ministère de la santé s’est déclaré optimiste et satisfait quant à la qualité des médicaments produits localement. « Sur les 84 unités de fabrication de médicaments, les efforts doivent être signalés et salués. L’industrie pharmaceutique fait une croissance de 15% sur les trois dernières années, et ce taux n’est pas négligeable ».


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.