Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   APS
  • mardi 7 novembre 2017 19:02

Baisse de l'activité commerciale au 2ème trimestre 2017 (ONS)

Plus de 61% des grossistes et près de 15% des détaillants interrogés se sont approvisionnés auprès du secteur privé uniquement.

 

L`activité commerciale au deuxième trimestre 2017 a connu une baisse alors que les prix d’acquisition des produits sont jugés plus élevés, indique une enquête-sondage d`opinion menée par l`ONS auprès d'entreprises commerciales.

Cette baisse d'activité a été plus prononcée chez les détaillants, notamment dans le commerce des combustibles et lubrifiants et des machines et matériaux d’équipements.

L’éloignement et la dispersion des centres d’approvisionnements, la lenteur des formalités d’acquisition de marchandises et l’indisponibilité des produits restent les principales contraintes qui pèsent sur l’activité.

Plus de 61% des grossistes et près de 15% des détaillants interrogés se sont approvisionnés auprès du secteur privé uniquement, essentiellement ceux des textiles et des produits de la catégorie Droguerie, Quincaillerie, Appareil Electroménager et Parfumerie (DQAEMP) et des machines et du  matériel d’équipement.

Mais près de 38% des grossistes et plus de 63% des détaillants se sont approvisionnés auprès du secteur public et privé à la fois, particulièrement ceux de l’agro-alimentaire et de la matière première et demi produits.

Quant aux prix d`acquisition des produits, ils ont été jugés "plus élevés" durant le deuxième trimestre, selon les commerçants de l’agro-alimentaire, des combustibles et lubrifiants et ceux des machines et du matériel d’équipement, tandis que le reste des commerçants les juge plus stables.

Par ailleurs, près de 72% des grossistes et près de 80% des détaillants enquêtés ont acheté leurs marchandises en première main, alors que le reste, notamment ceux des textiles et du commerce multiples, les ont achetés en deuxième ou en troisième main.

Le taux de satisfaction des commandes en produits est jugé supérieur à 50% par rapport aux besoins exprimés selon l’opinion de plus 68% des grossistes et de plus de 71% des détaillants enquêtés.

D'autre part, la plupart des commerçants grossistes et détaillants enquêtés s'est dite satisfaite de la qualité et du conditionnement du produit.

Selon l’opinion des grossistes et détaillants enquêtés, la demande en produits a connu une baisse au deuxième trimestre 2017, ayant touché notamment les combustibles et les machines et matériel d’équipement.

Quant à l`état de la trésorerie, il a été jugé "bon" selon près de 41% des grossistes et selon près de 14% des détaillants, essentiellement ceux de la matière première et demi produits et de la DQAEMP.

Par ailleurs, il est jugé "moyen" selon plus de 50% des premiers et plus de 73% des seconds, particulièrement ceux de l’agro-alimentaire et des machines et matériel d’équipement.

Toutefois, plus de 78% des grossistes et plus de 20% des détaillants ont recouru à des crédits bancaires et la plupart des concernés n’a pas eu des difficultés à les contracter. 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : Les réserves en devises baissent à 82 jours d'importation, "un niveau plus qu’alarmant"

L'expert en économie Moez Joudi juge le niveau  de stock des réserves plus qu’alarmant. 

Tourisme : 2,5 millions d’Algériens ont visité la Tunisie en 2017 (OTT)

Pas moins de 2,5 millions de touristes algériens ont visité la Tunisie au cours de l’année 2017, une affluence représentant 35% de l’ensemble des touristes ayant visité ce pays voisin, a indiqué à l’APS le directeur de l’Office tunisien du tourisme (OTT).

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".