Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

  •   Algérie Presse Servicer
  • mercredi 13 septembre 2017 18:06

Algérie - Le complexe gazier de Reggane entrera en prodcution avant la fin 2017

Photo : APS.

Les travaux de réalisation du Centre de traitement de gaz (CPF), confiés au groupe Petrofac, ont atteint actuellement 95,3%, et seront pratiquement achevés en décembre 2017

 

 

Le complexe gazier de Reggane (Adrar) entamera sa phase d'exploitation commerciale avant la fin de l'année 2017, a-t-on appris mercredi auprès de responsables du groupe Sonatrach.

Mené par le Groupement Reggane (RGN), ce complexe produira 8,244 millions de m3/jour et 148 barils/jour de condensat, selon les données présentées par les responsables du projet lors de la visite du P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, à Adrar.

En effet, les travaux de réalisation du Centre de traitement de gaz (CPF), confiés au groupe Petrofac, ont atteint actuellement 95,3%, et seront pratiquement achevés en décembre 2017, ce qui permettra d'effectuer les premières opérations d'exportation du gaz de ce complexe.

Le contrat avec Petrofac comprend également la réalisation d'un réseau de collecte de gaz et une ligne d'expédition de gaz de vente d'une longueur de 74 kms.

Les réserves de ce site gazier, dont le périmètre englobe les gisements de Reggane Nord, Kahlouche, Kahlouche Sud, Sali, Tiouliline et Azrafil Sud-est, sont estimées à 88,6 milliards de m3 dont 55 milliards de m3 sont récupérables.

Le plan de développement du site prévoit la production de 2,76 milliards de m3/an sur une période de 12 ans.

Constitué en mars 2012, le groupement RGN est détenu par Sonatrach à hauteur de 40%, Repsol à 29,25%, RDE (19,5%) et Edison (11,25%).

Le montant d'investissement et de développement est de 2,85 milliards de dollars, d'après les mêmes données.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • combien d'années de retard ?

    Rapporter nono mercredi 13 septembre 2017 21:04
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie-Droits de l'homme: Amnesty pointe deux lois contraires aux engagements du gouvernement

  Bien qu’elle se soit engagée devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève à respecter les droits humains, la Tunisie doit rapidement mettre en œuvre les réformes nécessaires à la réalisation des progrès dans ce domaine, a estimé jeudi l’Organisation ” Amnesty International “.

Pour le modèle algérien de croissance par l’État-acteur, le 5e mandat a déjà commencé

   La chronique hebdomadaire de El Kadi Ihsane sur El Watan traque le nouveau modèle de croissance de Ahmed Ouyahia et ne trouve que l’ancien. En mode sinistre.

Tunisie - Le déficit budgétaire s'est aggravé: plus de 3 milliards de dinars à fin juillet 2017

   Le déficit budgétaire s’est aggravé, à fin juillet 2017, pour atteindre les 3,177 milliards de dinars (environ plus de 3% du PIB de la Tunisie), alors que la Loi des Finances 2017 (LF) table sur un déficit budgétaire, pour toute l’année, de 5,345 milliards de dinars (5,4% du PIB).