Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

  •   Maghreb Emergent avec APS
  • samedi 17 juin 2017 20:04

Algérie-Huit marchés de gros de fruits et légumes sont en cours de réalisation à l’échelle nationale

Au total, huit (8) marchés de gros des fruits et légumes sont en cours de réalisation à l’échelle nationale, a affirmé samedi à Aïn Defla le ministre du Commerce, Sassi Ahmed Abdelhafidh.

 

De ces infrastructures, deux entreront en activité au courant du troisième trimestre de l’année 2017, en l’occurrence celles de Sétif et Aïn Defla, a indiqué M. Sassi qui inspectait le projet de réalisation du marché de gros des fruits et légumes de Bourached (12 km à l’ouest d’Aïn Defla) dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya.

Les marchés restants seront réceptionnés au courant de l’année 2018, a-t-il ajouté, exhortant les responsables de ces projets à parachever les travaux restants et à respecter les délais de leur livraison.

Une fois les huit marchés en question réceptionnés dans leur totalité, les travaux de réalisation d’autres structures du genre seront lancés, a affirmé le ministre, estimant nécessaire d'associer le secteur privé à cette opération.

"Les marchés de gros des fruits et légumes jouent assurément un rôle important en matière de régulation du marché et de lutte contre les pratiques frauduleuses et il y a lieu d’associer toutes les énergies pour la concrétisation de pareil objectif", a-t-il soutenu.

Tout en faisant état d’une production abondante en matière de fruits et légumes cette année, le ministre a relevé toutefois que le défi réside dans la transformation, l’emballage et  l’exportation des produits, invitant les agriculteurs et l’administration à travailler en symbiose pour que cet objectif une réalité palpable.

Après avoir écouté un exposé exhaustif sur le projet de réalisation du marché de gros de Bourached, Sassi Ahmed Abdelhafidh a instruit les responsables de ce projet à parachever les travaux restants afin que cette infrastructure soit livrée au cours du troisième trimestre de l’année en cours.

"Le fait de savoir que l’entrée en activité de ce marché qui assure les besoins en fruits et légumes de six wilayas limitrophes à Aïn Defla contribuera à la mise en place de plus de 2500 postes d’emploi doit normalement vous inciter à vous surpasser et à l’achever dans les délais fixés", leur a-t-il fait remarquer.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



3 Commentaires

  • il n'est jamais trop tarde pour bien faire,

    Rapporter prince vendredi 30 juin 2017 22:56
  • ca a trop tarder ,la création der marches de gros s impose dans l urgence;également la réalisation des centrales d achat bien structurées ; correctement gérées et contrôlées pour éliminer les intermédiaires .la mise en exploitation des locaux commerciaux dits magasins bouteflika ainsi que les marches de proximité construits a grands frais sur fonds publics ; abandonnes occupes par les migrants subsahariens de même que le lancement de PME et PMI de transformation et de conserves des fruits et légumes s avère être une nécessite absolue pour contre carrer les importations inutiles sources de sur-facturation et de transferts illicites de capitaux. le pays très mal géré a perdu un temps précieux pour se doter de telles infrastructures essentielles

    Rapporter Elhadj lundi 19 juin 2017 19:28
  • Il aura fallu attendre plus d'un demi siècle après l'indépendance pour voir émerger des marchés de gros ! Pourtant durant l'ere socialiste on avait un ministère de la planification. ..Pour pouvoir exporter il faut des entreprises pour réaliser des emballages de qualité. Il va falloir attendre combien de temps pour les voir émerger ?

    Rapporter Kahoui lundi 19 juin 2017 07:21
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Trois raisons qui empêcheront Ahmed Ouyahia de faire avec Bouteflika le "coup" de Benali avec Bourguiba (Analyse)

    Officiellement, l’agenda du «nouveau» Premier ministre, est d’abord économique. L’arrière-pensée de la succession présidentielle est pourtant partout. Revue des possibilités.

Espagne: Au moins 13 morts dans une attaque à la fourgonnette à Barcelone

Au moins 13 personnes ont été tuées jeudi après-midi par une fourgonnette qui a foncé sur la foule qui déambulait sur l'avenue des Ramblas dans le centre de Barcelone, rapporte la radio Cadena Ser citant des sources policières.

Algérie - Quelle mission pour Yousfi à l’industrie: défaire du Bedda et refaire du Bouchouareb ?

  Youcef Yousfi, ancien ministre de l’énergie, se retrouve à la tête de l’industrie, un secteur où les ministres changent vite et où les controverses sont fortes. Il ne fera pas du Bedda, c’est certain, mais fera-t-il du Bouchouareb ?