Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • samedi 9 juin 2018 22:34

Affaire Ryma, Des centaines d’Algériennes ont couru pour le droit d’occuper l’espace public

 

L’initiative « Arwahi Tedjri » lancée par Radio M a connu un franc succès ce week end. Après Annaba et Constantine, les sablettes d’Alger envahies par des joggeuses solidaires.

 

Plus de 500 personnes dont au moins 300 femmes ont participé ce samedi pour un jogging de 5 km aux sablettes d’Alger en solidarité avec Ryma. L’appel à ce jooging citoyen lancé par l’étudiante Tin Hinan El Kadi a été appuyé par RadioM qui l’a parrainé comme son événement. La participation a été à la hauteur des attentes annoncées par les engagements sur Facebook. A 18 h 10, et sous une température devenue plus clémente, un long cortège de plusieurs centaines de joggeurs s’élançait au pied de la Grande Roue au bord de mer pour parcourir 2,5 km en direction d’Alger et retour. Les participants de toutes âges ont évité de porter des slogans en conformité avec la demande des organisateurs de Radio M : « Notre présence ici en nombre est notre réponse. Les femmes doivent pouvoir aller ou elles veulent, faire du sport quand elles le veulent. Leur place n’est pas à la cuisine mais partout, comme l’homme » expliquait Meriem 22 ans étudiante. L’une des images fortes, dans la cohorte joyeuse des coureurs, celle d’une jeune maman qui a couru la distance en poussant le landau de son bébé. Les premières arrivées ont formé une haie d’honneur pour encourager les suivants attendus pendant de longues minutes. Une prise de parole avec mégaphone a été improvisée à la fin par l’organisation, remercier les participants et rappeler les circonstances de cet événement.

Annaba et Constantine aussi

La jeune joggeuse Ryma a ému les réseaux sociaux il y’a deux semaines lorsqu’elle a raconté comment elle a été agressée par un jeune qui lui reprochait de faire du sport à l’heure  ou elle « devrait être dans la cuisine ». Le gendarme à qui s’est adressé Ryma à la foret de Bouchaoui sur les lieux de l’agression pour déposé plainte, a quasiment exprimé le même reproche à la jeune joggeuse provoquant son désarroi désormais visionné sur Facebook par plus de 200 000 internautes. Plusieurs personnalités du show-bizz, des éditeurs de renom, des universitaires connus, les animatrices du réseau Wassila et de nombreuses autres associations ont participé au 5 km pour Ryma. Plusieurs médias nationaux et étrangers ont couvert l’événement. La police a discrètement suivi cette manifestation d’un genre nouveau, entièrement née sur les Réseaux Sociaux et endossée par une web Radio. La veille, le vendredi avant le Maghreb, plusieurs dizaines de femmes ont couru le boulevard de front de mer de Saint Cloud à Annaba en soutien à Ryma et pour le droit des femmes d’occuper l’espace public. « Arwahi Tedjri » a également eu lieu à Constantine au même moment que sur les sablettes de la baie d’Alger.

 

 

 

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Il faut revoir le système algérien de sécurité sociale"-CEE-(Audio)

  Les animateurs du Café d’experts économiques de Radio M, Mustapha Goumiri et Ferhat Ait Ali sont revenus sur la Loi de finances complémentaires 2018 et particulièrement sur la question du financement du système national de la sécurité sociale.

Les huit tares de l’économie algérienne sous l’œil d'un expert

  Selon Souhil Meddah, expert en économie, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, au mieux,  n’ont pas eu de politique économique et, au pire, ont fait de l’anti-économie.

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.