Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Maghreb Emergent
  • vendredi 16 mars 2018 17:34

Le CPP soumet au débat le recours à Mouloud Hamrouche en 2019 (audio-vidéo)

Le Café presse politique a beaucoup tourné autour de la question depuis la rentrée dernière. Cette fois il en parle clairement.
Le 7e anniversaire de Jil Jadid le samedi 10 mars au cinéma Algeria, a été l’occasion d’une évaluation de la feuille de route de l’opposition. Priorité des priorités : empêcher le projet naissant d’un cinquième mandat de Abdelaziz Bouteflika d’aller à son terme. Ensuite proposer un programme électoral commun à l’opposition pour un mandat unique de transition. Enfin, pourquoi pas s’entendre sur une personnalité consensuelle pour porter les chances de ce programme face au candidat de la continuité Bouteflikienne. Cette feuille de route est encore balbutiante chez les anciens alliés de Zeralda. Mais elle se pose déjà la question de qui pourrait être le recours pour faire gagner une telle démarche ? Le nom de Mouloud Hamrouche a circulé dans les travées du cinéma Algeria ou il a surtout brillé par son absence. Le Café presse politique a donc évalué la possibilité d’un tel recours. Et d’abord un recours pour qui ? La seule opposition ou l’opposition et le système. Les critiques sur le choix stratégique de Mouloud Hamrouche de rester en retrait de la vie politique publique n’ont bien sûr pas manqué durant le débat. Mais n’est ce pas finalement la cohérence d’un choix qu’il faudra finalement considérer ? Celui de rester en réserve de la République pour les « vraies » carrefours de l’Histoire. Les bifurcations de l’Histoire se provoquent aussi. Par les hommes et les femmes qui agissent sur le terrain. Le recours électoral à Hamrouche pour sortir du Bouteflikisme sans montée du mouvement social et fragilisation du régime de Bouteflika est bien sûr illusoire. Le CPP le sait. C’est pourquoi il parlera sans doute plus des acteurs sociaux dans ses prochains numéros que de Mouloud Hamrouche. Mais ce numéro s’imposait. La preuve il est déjà très recherché sur Youtube.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).