Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Le Maroc et la Chine s’engagent à renforcer leur coopération dans les domaines des infrastructures et de l’équipement

Les deux pays sont déterminés à mettre à profit les nombreuses opportunités d'investissements et d'exploiter pleinement le potentiel que recèlent leurs économies respectives.

 

Le ministre de l’Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara s’est entretenu, vendredi à Rabat, avec le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming autour des moyens de renforcer la coopération dans les domaines des infrastructures et de l’équipement.

A cette occasion, M. Amara s’est félicité des relations unissant le Maroc et la Chine qui se sont fortement consolidées grâce au partenariat stratégique qui a été signé en mai 2016 et ouvert une nouvelle ère pour la coopération bilatérale entre les deux pays.

Les deux pays sont déterminés à mettre à profit les nombreuses opportunités d'investissements et d'exploiter pleinement le potentiel que recèlent leurs économies respectives.

Dans ce sens, M. Qian a fait part de son souhait de renforcer la coopération entre les entreprises marocaines et chinoises, en finançant des projets d'infrastructures. Le vice-ministre chinois du Commerce s'est dit convaincu du renforcement de la coopération entre son pays et le Maroc dans différents domaines.

Adhérer à la "Nouvelle route de la soie"

Lors de ses entretiens avec des hauts responsables marocains, il a été question d'examiner l'adhésion du Maroc à l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route", appelée également "Nouvelle route de la soie", signée en novembre 2017 à Beijing par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita et son homologue chinois, Wang Yi, ainsi que les modalités pratiques de la mise en œuvre effective de cette coopération.

A travers cette initiative, la partie chinoise entend ainsi encourager ses entreprises industrielles à investir au Maroc dans les secteurs de l'automobile, du textile et vêtement, de l'électroménager, de l'aviation, de l'agro-industrie, des mines et des énergies renouvelables pour accroître la valeur ajoutée de ces secteurs et stimuler l'industrialisation et la croissance économique dans le Royaume.

La Chine est le 3ème partenaire commercial du Maroc avec un volume global d'échanges de 3,9 milliards de dollars en 2016, soit une évolution annuelle moyenne de +18,2% entre 2001 et 2016. Les flux d'IDE chinois au Maroc ont atteint 36,2 millions de dollars en 2016 et se chiffrent sur les six premiers mois de 2017 à 58,2 millions de dollars, soit près du double du flux réalisé en 2016.


Évaluer cet élément
(7 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.