Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

  •   Tunis Afrique Presse
  • samedi 13 janvier 2018 15:26

Tunisie: Le FTDES met en garde contre la multiplication des mouvements sociaux

Le FTDES poursuivra l’encadrement et la coordination des mouvements sociaux afin qu’ils soient pacifiques et dans le cadre de la loi, a indiqué Massoud Romdhani.

 

Le président du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) Massoud Romdhani a mis en garde samedi contre la multiplication des mouvements sociaux et la montée des tensions en 2018 en raison de la crise sociale et la stagnation des indicateurs relatifs à l’emploi et au développement.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge d’une exposition organisée par le FTDES à la galerie de l’information à Tunis sur les mouvements sociaux à l’occasion de la célébration de la fête de la révolution du 14 janvier, l’intervenant a souligné l’urgence de traiter les dossiers sociaux en suspens pour faire avancer le processus démocratique.

Massoud Romdhani a signalé que le FTDES poursuivra l’encadrement et la coordination des mouvements sociaux afin qu’ils soient pacifiques et dans le cadre de la loi faisant remarquer qu’un deuxième congrès national des mouvements sociaux pourrait être organisé pour réfléchir aux alternatives et aux solutions aux dossiers sociaux et économiques.

Etre à l’écoute de la société civile

Dans ce contexte, il a appelé le gouvernement actuel à être plus à l’écoute de la société civile qui est une force de proposition.

En revanche, il a dénoncé toutes les tentatives et actes de pillage et de saccage survenus au cours de cette semaine soulignant la nécessité de donner de l’importance aux mouvements sociaux pour qu’ils ne dérivent pas vers des actes de violence.

Par ailleurs, Romdhani a indiqué que la hausse des prix et des taxes inscrites dans la loi de finances de 2018 renforcera la colère des citoyens et attaquera directement leur pouvoir d’achat alors que sept ans après la révolution, l’emploi des jeunes et le développement dans les régions intérieures défavorisées n’ont pas été réalisés à ce jour.

A noter que l’exposition des mouvements sociaux qui se poursuivra demain dimanche 14 janvier comporte un pavillon consacré aux mouvements sociaux, un pavillon pour les familles et les blessés de la révolution et des migrants disparus, un pavillon pour les différentes étapes de lutte des mouvements sociaux et un pavillon pour les publications et les rapports réalisés par le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Natixis Algérie lance la première banque mobile du pays

  « BANXY utilise une technologie de pointe de vidéo-identification et des algorithmes de calcul pour garantir la sécurité de ses clients ainsi que de leurs données ».

Tunisie : Le système d’achats publics en ligne "TUNPES" sera obligatoire à partir de septembre 2018

  Environ 274 acheteurs publics ont déjà adhéré à la plateforme “TUNEPS” ainsi que plus de 1.800 approvisionneurs.

Algérie : "Nous exporterons du marbre et du granit dès fin 2018" (Omar Hasnaoui)

    Fort des  12 entreprises spécialisées dont se compose son pôle Construction, le GSH offre aux opérateurs du secteur, algériens et étrangers, une solution globale couvrant tous les métiers liés au bâtiment.