Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

"L’Algérie a dépensé 2 milliards de dollars pour sauvegarder l’environnement depuis l’an 2000" (ministre)

 

Selon la ministre, la somme dépensée pourrait être récupérée, dans sa totalité, grâce aux projets de recyclage de déchets.

 

Deux milliards de dollars ont été dépensés par l’Algérie depuis l’an 2000 dans le cadre des programmes de protection de l'environnement, selon la ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati.

La ministre qui s’exprimait au cours d’une rencontre sur le rôle de la société civile dans la protection de l’environnement, a précisé que le montant dépensé par l’Etat était réparti sur 1200 projets, en tout.

Le plan national de gestion des déchets spéciaux, le programme intégré de gestion des déchets ménagers et assimilés, mais aussi les différents projets liés à la protection du littoral, du sol, de la biodiversité, sont les principaux chantiers engagés par l’Algérie depuis l’an 2000.

Pour la ministre, les deux milliards de dollars dépensés par les pouvoirs publics représentent un investissement susceptible d’être amorti. Il ira plus loin en assurant que ce montant pourrait même être récupéré, dans sa totalité,  en seulement une année à travers le lancement de projets de gestion des déchets. Il s’agit d’un investissement « rentable à 100% », a-t-elle déclaré à la presse, en marge de la rencontre.

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • H chouma qu'on voit les saletés sur la cote on dirait que toute l'algerie est une poubelle à ciel ouvert.

    Rapporter Damane mercredi 13 décembre 2017 12:21
  • L'environnement , c'est avant tout des normes de rejets de polluants (voitures, usines.. etc..). Il y a deux aberrations majeures:
    1/l'Algérie opte pour s'endetter dans l'importation de véhicules de particuliers (au lieu des transports en commun) sans imposer le gpl carburant (ce qui nous implique une triple imposition: importations de véhicules pour consommer du gasoil subventionné à 90%, véhicules générateurs de particules cancérigènes et importation de gasoil)
    2/ plusieurs usines polluantes sont construites en milieu résidentiel, le meilleur exemple étant la centrale electrique près de l'usine Hamoud Boualem.
    Solution: obliger Sonelgaz à installer son siège dans ce quartier.

    Rapporter Pouahmenty mercredi 13 décembre 2017 10:30
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Natixis Algérie lance la première banque mobile du pays

  « BANXY utilise une technologie de pointe de vidéo-identification et des algorithmes de calcul pour garantir la sécurité de ses clients ainsi que de leurs données ».

Tunisie : Le système d’achats publics en ligne "TUNPES" sera obligatoire à partir de septembre 2018

  Environ 274 acheteurs publics ont déjà adhéré à la plateforme “TUNEPS” ainsi que plus de 1.800 approvisionneurs.

Algérie : "Nous exporterons du marbre et du granit dès fin 2018" (Omar Hasnaoui)

    Fort des  12 entreprises spécialisées dont se compose son pôle Construction, le GSH offre aux opérateurs du secteur, algériens et étrangers, une solution globale couvrant tous les métiers liés au bâtiment.