Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

  •   Younes Saadi
  • jeudi 7 décembre 2017 09:14

Algérie : La wilaya de Bejaïa a interdit les célébrations de la Journée internationale des droits de l’homme

Bravant cette interdiction, le  bureau de Bejaïa de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH, aile dirigée par Me Hocine Zahouane) se réunira demain pour le lancement de son 6° forum des droits humains, dont le programme, indique-t-on, est maintenu comme prévu.

 

 

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH, aile dirigée par Me Hocine Zehouane) ne pourra pas tenir son 6° forum des droits de l'Homme prévu du 8 au 12 décembre 2017 à la Maison de la culture Taos Amrouche de Bejaia pour célébrer la journée mondiale des droits de l'Homme. Les services de la Direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya de Bejaia ont refusé d’autoriser cette activité sans toutefois préciser le motif de ce refus.

Le bureau de Bejaïa de LADDH a rendu public, hier mercredi, un communiqué dénonçant cette interdiction et appelant « la classe politique, les organisations de la société civile, les syndicats, les étudiants, les artistes, à mobilisation pour une éventuelle action d'envergure afin de dénoncer les atteintes répétées aux libertés ». Il se réunira demain vendredi au siège du Centre de documentation sur les droits de l’homme (CDDH affilié à LADDH) pour procéder au lancement du 6° forum des droits de l’homme dont le programme, indique-t-on, est maintenu comme prévu.

De son côté, le CDDH a condamné cette interdiction, prenant « à témoin l'opinion publique nationale de cet acte des pouvoirs publics [visant à] étouffer toute expression libre. » Il a, lui aussi, appelé « tous les citoyennes et citoyens à une large mobilisation pour défendre le mouvement des droits humains en Algérie, qui est l'otage d'un système mafieux qui tente de verrouiller tous les espaces autonomes ».

Younes Saadi 

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Si cela se passe uniquement dans la wilaya de Bejaïa , c'est qu'il y a un problème avec le wali de cette ville et non avec l'Etat algérien. le titre à la "une" de la page d'accueil est diffamatoire .

    Rapporter Genzeric jeudi 7 décembre 2017 16:31
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.