Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   APS
  • mercredi 8 novembre 2017 12:13

Algérie : Les employés de la Poste et Télécoms en pré-emploi seront régularisés en 2018

"Malgré les progrès enregistrés, le secteur de la poste et des télécommunications reste un chantier ouvert", a indiqué la ministre.

La ministre de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Houda-Imane Faraoun, a annoncé, mardi à Alger, que les employés du secteur recrutés dans le cadre du pré-emploi seront régularisés avant la fin décembre 2018.

Lors de l'inauguration de structures relevant de son secteur, à l'occasion du 55ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur le secteur de la poste et des télécommunications, Mme Faraoun accompagnée du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, a affirmé que les employés recrutés dans le cadre du pré-emploi "seront régularisés avant la fin décembre 2018. L'opération se fera graduellement en tenant compte des critères d'ancienneté, de compétence et d'aptitude à la formation.

Lors d'une conférence organisée à cette occasion, la ministre a indiqué dans son allocution d'ouverture que "malgré les progrès enregistrés, le secteur de la poste et des télécommunications qui est un secteur "stratégique", reste un chantier ouvert et son développement nécessite la mobilisation de toutes les énergies".

La généralisation du service public de la poste et des télécommunications, est l'un des engagement du secteur, a souligné Mme Feraoun, ajoutant que le développement de ce service à travers le territoire national était "l'une des priorités" du secteur confronté à de multiples enjeux, particulièrement "la numérisation" pour s'adapter aux progrès réalisées dans ce domaine.

La ministre a incité les travailleurs de son secteur à continuer d'assurer un service public à la hauteur des attentes du citoyen, saluant leur dévouement et leur nationalisme face aux perturbateurs. "Vous travaillez avec calme et sérénité pour la préservation des biens du peuple et ses acquis", a-t-elle souligné.

Mme Faraoun a évoqué les grandes dates de l'histoire de la poste et des télécommunications, rappelant la réalisation d'infrastructures, la formation des ressources humaines, outre le progrès enregistré en matière de services fournis aux citoyens.

D'anciens travailleurs du secteur ont apporté leurs témoignages lors de cette conférence organisée en collaboration avec l'Association "Michaal Echahid" et le quotidien El Moudjahid, relatant les difficultés rencontrées  à l'époque. Des moudjahidine et des retraités du secteur ont été honorés à  cette occasion.  

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

La SDC terminera l’année avec un déficit de près de 49 milliards de dinars

  Les chiffres les plus récents de la Sonelgaz font état d’un taux d’électrification à l’échelle nationale de 99%. Le taux de raccordement au gaz est, quant à lui, de 60%.

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.