Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 11 septembre 2017 06:14

Algérie – Un été brûlant : près de 52000 hectares ravagés par les flammes

 

 Les services de la Direction générale protection civile (DGPC) ont enregistré, durant la saison d'été de l'année en cours, 2.343 foyers d'incendie qui ont ravagé 51.908 hectares à travers le territoire national, selon un bilan de ce corps constitué remis à l'APS.

 

 

Ces chiffres reflètent une nette augmentation des incendies par rapport aux années précédentes, a souligné le sous-directeur des statistiques et de l'information auprès de la DGPC, le colonel Farouk Achour, notant que ceci a été favorisé par les conditions climatiques constatées durant la saison d'été 2017.

 Ce même bilan a relevé que ces incendies ont touché 27.821 ha de milieux forestiers, 9.984 ha de maquis, 1.588 ha de récoltes, 14.103 ha de broussailles. Les feux ont détruit également 4.285 palmiers, 176.969 arbres fruitiers et 213.801 bottes de foins, a-t-on ajouté.

L'amélioration des dispositifs de prévention et de lutte contre les incendies cette année, notamment les dispositifs de proximité près des forêts ont aidé à empêcher la propagation des feux lors de plusieurs opérations d'extinction des flammes d'importants incendies enregistrés cet été, a soutenu le colonel Achour.

 Dans la nuit du samedi à dimanche, trois foyers d'incendie se sont déclarés au niveau de la forêt de Gueddara commune d'El-Ancor (Ain Turk-Oran), favorisés par de fortes rafales de vents (90 KM/H).

 L'opération d'extinction mobilisant d'importants moyens humains et matériels et dirigé par le directeur de wilaya de la protection civile d'Oran, le colonel Mohamed Ferroukhi, a permis de sauver près de 23.000 ha de couvert végétal de la forêt en question. Les flammes ont, toutefois, ravagé 30 ha, selon le même responsable.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FMI dément vouloir imposer l’austérité à la Tunisie

Les déclarations qui se veulent rassurantes de son porte-parole aujourd’hui surviennent après les récentes protestations déclenchées par des mesures de la loi de finances 2018 ayant entraîné une hausse des prix du gasoil, des automobiles et des services de téléphonie et d'accès à internet.

De nouveaux investissements pour le secteur automobile tunisien (document OBG)

  Assembler les véhicules sur place permet aussi aux constructeurs de  contourner les quotas d’importation controversés actuellement en vigueur. Si la Tunisie a soi-disant libéralisé son régime légal des importations, la réalité est quelque peu différente, et les concessionnaires ne sont autorisés à écouler qu’un quart de leurs quotas à chaque trimestre.

Maroc - En 2017, pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial s’est creusé

Il a progressé de 2.6%, enregistrant 189,8 milliards de dirhams, soit 6,7 milliards d’euros, contre 185 milliards en 2016. Autrement, dit, les exportations n’ont couvert que 56,3 % des importations. Le redressement des prix du brut a ainsi sévèrement pénalisé le royaume qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques.     Le déficit commercial du Maroc, selon l’indicateur préliminaire des échanges extérieurs...