Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Décembre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • dimanche 18 juin 2017 15:01

Algérie- Le gouvernement annonce le lancement d’un nouveau dispositif pour la création de petites entreprises

Selon le plan d’action du gouvernement, la mise en place de ce nouveau dispositif nécessite « la réforme du système bancaire et le développement du marché des capitaux ».

 

Un nouveau système de financement de l'investissement visant à encourager essentiellement la création d’entreprises de petite taille sera prochainement mis sur pied. C’est du moins ce qu’annonce le nouveau gouvernement dans son « plan d’action pour la mise en œuvre du programme du président de la République », fraîchement rendu public.

Le document ne livre pas beaucoup de détails au sujet de ce nouveau dispositif qui a pour finalité « l'assainissement de la sphère économique et commerciale » et qui devra stimuler « la création de start-up, micro, petite et moyenne entreprises ».

Selon le document du gouvernement, la mise en place de ce nouveau dispositif nécessite « la réforme du système bancaire et le développement du marché des capitaux ». Le plan d’action ne fixe aucun délai concernant ce nouveau projet. Il ne précise pas, non plus, dans quelle mesure il sera différents des dispositifs déjà existant.

Le gouvernement Tebboune entend, en outre, impliquer les collectivités locales dans la démarche nationale visant à diversifier l'économie nationale. Il s’agira de renforcer « le rôle économique des collectivités locales (en plus de) l'amélioration du climat des affaires et l'encouragement de l'investissement national et étranger », indique le document.

Priorité aux secteurs porteurs

Toujours dans le cadre de la diversification de l’économie, le gouvernement souhaite concentrer les efforts sur les secteurs les plus porteurs. La priorité, dans ce contexte, est de parvenir « la réorientation de l'investissement à travers l'orientation du soutien aux secteurs disposant d'avantages comparatifs, aux industries agro-alimentaires, aux secteurs en aval des hydrocarbures et des ressources minières », précise-t-il.

D’autre part, le gouvernement accorde une importance particulière à l’agriculture  annonçant « la poursuite des efforts tendant à moderniser le secteur agricole permettant d'atteindre l'objectif de sécurité alimentaire ».  Le développement de l'économie numérique  est un autre axe sur lequel il compte déployer des efforts.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Après une année 2016 euphorique, recul du marché automobile en 2017

La période marque en fait un ''répit'' dans les intentions d'achat, les clients préférant acheter en 2018, pour avoir un meilleur rendement de la cote dans le cas de revente.

Société générale ouvre sa 90ème agence en Algérie

Eric Wormser, Président du Directoire de SGA, a indiqué que sur les 1400 employés de la banque, seulement 5 employés sont des étrangers.

Le satellite Alcomsat-1 a coûté à l’Algérie plus de 250 millions de dollars

En tout, 323 cadres   algériens ont été formés en Chine durant ces trois dernières années.