Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Avril 2017

  •   Boualem Alami
  • lundi 2 janvier 2017 18:24

Algérie: Inhumation d'un enfant mort dans l'explosion d'une mine à Mouzaïa, état stationnaire des blessés

 L'hôpital Franz Fanon à Blida (DR)

 

Tristesse ce lundi en fin de journée à la Polyclinique de M’hamed Yazid (ex-Ferroudja), à Blida, où ont été évacués cinq des sept enfants blessés dans la matinée par l'explosion d'une mine près de Mouzaïa, dans la wilaya de Blida. L'enfant décédé a été inhumé après la prière de l'Asr en présence d'une foule nombreuse et des autorités de la wilaya de Blida.

 

Sur place, au pavillon des urgences, petite foule constituée d'amis, de voisins et de la famille des blessés. L'ambiance est cependant calme, tout le monde attend la fin de l'intervention chirurgicale sur un des enfants blessés, touché aux bras.

 

Dans cette tragédie, un des enfants, Echouf Mohamed Amine, 10 ans, est mort sur le coup, alors qu'un second blessé est dans un état grave, mais son pronostic vital n'est pas engagé, selon M. Chaffaï, directeur du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Frantz Fanon.  ''L'état des blessés est stationnaire. Le pronostic vital n'est pas engagé'', précise à Maghreb Emergent le directeur de wilaya de la santé.

 

''Deux des enfants blessés sont actuellement à l'hôpital de Ben Boulaïd (spécialisé en gynécologie, soins et chirurgie pédiatrique, NDLR) de Blida, où ils ont été opérés pour des traumatismes aux membres supérieurs (avant-bras). Deux autres sont ici à ‘’Ferroudja’’ sous observation, un autre va être évacué à l'instant vers le CNMS de Clairval (Alger), et le dernier est actuellement dans le bloc opératoire où il subit une opération chirurgicale'', explique le directeur du CHU Frantz Fanon.

 

 ''Pour celui qui va être évacué sur le CNMS de Clairval sur les hauteurs d’Alger, il devrait être contrôlé pour des lésions cardiovasculaires et sera ensuite ramené ici à Blida. Mais son état de santé n’est pas préoccupant'', précise M. Chaffaï.

 

Colère sur la route

 

Le drame s'est produit dans la matinée, dans la localité rurale de Rihane, dépendant de la commune d’Ain Romana, sur les piémonts de Tamesguida. Selon des témoignages, les enfants auraient trouvé dans la forêt proche de leur douar une mine, dont on ne connaît pas pour le moment l'origine ni les circonstances de son explosion.

 

''Les circonstances de l'explosion de l'engin ne sont pas connues, pour le moment'', a indiqué M. Kamel Pacha, chef de la cellule de communication de la wilaya de Blida à ME. ''C'est un engin explosif, c'est tout ce qu'on sait. Maintenant, seuls les services de sécurité sont habilités à se prononcer sur l'origine de l'engin explosif'', a-t-il ajouté.

 

Le Wali de Blida et les autorités locales se sont rendus au domicile du jeune Echouf Mohamed Amine où ils ont présenté leurs condoléances à la famille du défunt. Ils ont également rendu visite aux enfants blessés.

 M. Kamel Pacha a confirmé par ailleurs que les habitants de la localité de Rihane ont bloqué l'axe autoroutier El Affroun-Mouzaia en milieu de journée en signe de protestation contre la mort du jeune Echouf.

 Des témoignages d'automobilistes ont rapporté que des habitants de la localité de Rihane étaient descendus sur l’autoroute est-ouest, qu'ils ont bloquée au niveau de la bretelle menant vers Ain Romana.

La localité de Rihane est située en bordure de forêt, dominant la ville de Mouzaïa, et constituait une des voies qu'empruntaient les terroristes dans les années 1990. La région de Tamesguida, dont le versant nord surplombe la plaine de Mouzaia et El Affroun, sur les monts de l'Atlas tellien, et proche des montagnes de Chréa, était réputée pour avoir été le fief de groupes terroristes.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Dans le Rif, une fronde persistante qui se radicalise politiquement

                                La tension reste toujours vive dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, où le ton des manifestations contre '"'la hogra'' et le ''Makhzen'', sept mois après la mort dans d’atroces conditions d’un poissonnier se radicalise prenant parfois des contours ''indépendantistes''.

Réponse à Slim Othmani (I) - Le Partenariat public-privé et le risque de prédation en Algérie

    L’article de Slim Othmani sur les «6 Syndromes Phobiques de l’Economie Algérienne» a inspiré au chroniqueur Abed Charef des réflexions en 4 parties dont nous commençons la publication aujourd’hui. Le premier article porte sur l'interdiction de fait du partenariat public-privé (PPP) qui constitue bien un handicap pour les entreprises algériennes. Mais, estime-il, l’introduire en l’état actuel des choses contient un...

Maroc: Le gouvernement El Othmani à l'épreuve des revendications syndicales

       Le vote de confiance des deux chambres du Parlement est déjà acquis au nouveau chef de Gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani. Il lui reste l'épreuve des centrales syndicales qui ont ferraillé dur contre l’ex-gouvernement pour rétablir le dialogue social.