Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Ahmed Bounour
  • mercredi 11 octobre 2017 10:23

« Le marché pétrolier se rééquilibre rapidement » (SG de l’Opep)

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré que son pays comme l’Algérie étaient déterminés à poursuivre leurs efforts pour rééquilibrer le marché pétrolier.

 

« Le marché pétrolier est en train de se rééquilibrer rapidement et l’excédent de produits raffinés a presque entièrement été écoulé », a déclaré dernièrement le secrétaire général de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), Mohammed Barkindo cité par l’agence de presse Reuters.

Il a signalé également que la production de pétrole de schiste connait un ralentissement en comparaison avec le premier semestre de l’année en cours. Autre facteur favorisant le rééquilibrage, selon le secrétaire général, la possibilité de l’augmentation de la demande mondiale sur le pétrole.

"Il y a des preuves évidentes que le marché se rééquilibre" a indiqué M. Barkindo dans un discours enregistré pour le Sommet mondial des matières premières organisé par Reuters cette semaine.

"Le processus de déstockage mondial se poursuit, tant sur terre qu'en mer, avec une évolution positive ces derniers mois montrant non seulement une accélération du processus, mais un drainage massif des réservoirs dans toutes les régions", a-t-il dit.

Les membres de l’Opep et leurs partenaires menés par la Russie ont convenu de réduire leur production de 1,8 millions de barils par jour en janvier dernier. Un accord valable  jusqu’au mois de mars 2018. Certains de ces pays n’excluent pas la reconduction de l’accord au-delà de sa date limite afin de s’assurer du rééquilibrage du marché.

Il y a lieu de signaler que  le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré, lors de sa visite à Alger, que son pays comme l’Algérie sont déterminés à poursuivre leurs efforts pour rééquilibrer le marché pétrolier.

"Les positions algérienne et russe sont totalement convergentes sur la baisse de la production conformément à ce qui a été convenu à Vienne", a précisé M. Medvedev ajoutant que son pays "souhaite poursuivre ces efforts et continuer à discuter de la question avec tous les pays concernés".

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.