Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 16 Août 2017

France- Législatives: Mélenchon en chef de la "résistance sociale", réelection contestée de Valls

Jean-Luc Mélenchon: pas un mètre du terrain du droit social ne sera cédé sans lutte (dr)

Jean-Luc Mélenchon, élu pour la première fois à l'Assemblée nationale à Marseille, s'est posé dimanche comme le chef de file de la "résistance sociale" aux projets du gouvernement français qu'il veut mener avec le groupe formé par La France insoumise.

 


"L'abstention écrasante qui s'est exprimée aujourd'hui a une signification politique offensive. Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique dans cette élection", a-t-il déclaré devant ses partisans.


"Je vois dans cette abstention une énergie disponible pour que nous sachions l'appeler au combat", a ajouté l'ancien candidat à l'élection présidentielle.


La France insoumise devrait disposer d'un groupe d'une vingtaine de députés à l'Assemblée nationale. "C'est lui qui appellera le pays le moment venu à une résistance sociale, et j'informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte", a prévenu Jean-Luc Mélenchon.


La "majorité boursouflée" du parti d'Emmanuel Macron n'a pas, selon lui, "la légitimité pour perpétrer le coup d'Etat social qui était en prévision, c'est-à-dire la destruction de tout l'ordre public social par l'abrogation du Code du travail".
Jean-Luc Mélenchon a également jugé que les partis traditionnels n'étaient plus légitimes à porter l'opposition au pouvoir d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.


"Le peuple français n'a donné aucune chance aux survivants de l'ancien monde et il nous a désignés pour dorénavant porter devant le fanal du combat", a-t-il dit.A Marseille, Jean-Luc Mélenchon était confronté au second tour à la candidate LREM Corinne Versini.

Réélection contestée de Manuel Valls

Par ailleurs, l'ancien Premier ministre Manuel Valls a été réélu, mais ses opposants de La France insoumise ont immédiatement annoncé qu'ils allaient déposer un recours à la préfecture.

 "Pour nous, il est difficile de constater la victoire de l'ex-Premier ministre. Donc nous, on la revendique aussi et on fait un recours très rapidement", a annoncé Farida Amrani, la candidate du mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

 La candidate a dit avoir constaté des "irrégularités sur certains bureaux, notamment un en particulier", précisant qu'elle déposerait son recours "dès demain à la première heure".Quelques minutes plus tôt, Manuel Valls avait revendiqué sa victoire.

 Un "tricheur"

"Les résultats ont été donnés commune par commune et, avec la prudence qui s'impose, ce soir je suis élu avec 50,30% des voix, et pour être précis avec 139 voix d'avance", avait annoncé Manuel Valls à la mairie d'Evry.

 L'ancien Premier ministre était opposé à une candidate de La France insoumise, Farida Amrani. La République en marche n'avait pas présenté de candidat face à lui.Lors du discours de l'ancien maire d'Evry, plusieurs opposants criaient "annulez !", dans une ambiance de confusion.

 Sur Twitter, la directrice de la communication du leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chirikou, a écrit : "Cet homme est un tricheur ! Recompter dans sa mairie et passer à 100 voix!"

 

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Transition énergétique : La Tunisie a pris des engagements, les politiques concrètes tardent à voir le jour

   La Tunisie s’est engagée lors de la COP 21, à réduire le niveau de CO2 de 41% et à atteindre 30% d’énergies renouvelables. Reste la mise en œuvre.

Transition énergétique : La Tunisie a pris des engagements, les politiques concrètes tardent à voir le jour

   La Tunisie s’est engagée lors de la COP 21, à réduire le niveau de CO2 de 41% et à atteindre 30% d’énergies renouvelables. Reste la mise en œuvre.

La mission d’Ouyahia est de "redorer le blason d’un exécutif incohérent" - Belkacem Boukhrouf (Economiste)

   Selon l’économiste Belkacem  Boukhrouf,  Ahmed Ouyahia a pour mission de "redorer le blason d'un Exécutif incohérent, inopérant et sans cap", prendre les décisions impopulaires au plan social et préparer les présidentielles de 2019.