Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 16 Août 2017

Le Groupe GICA rencontre ses clients à Sétif

 

Sous le haut patronage de son Excellence le Ministre de l’Industrie et des Mines, le Groupe Industriel des Ciments d’Algérie (GICA) organise le jeudi20 juillet 2017 à la Cimenterie de Ain El Kebira (Sétif), une journée portes ouvertes sur l’industrie du ciment.

Cette journée, qui porte notamment sur sa filiale, la Société des Ciments de Ain El Kebira (SCAEK), vise à se rapprocher davantage de ses partenaires et clients et d’être à l’écoute de leurs attentes pour mieux les satisfaire.

C’est dans le cadre de son nouveau projet « Charte client », initié en partenariat avec le Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement (CREAD), que le Groupe s’engage à gagner la confiance totale de ses clients et les fidéliser.

Les acteurs du Bâtiment, des Travaux publics et de l’Hydraulique ainsi que les représentants des organisations patronales, sont invités à prendre part à l’événement du Groupe GICA, qui se veut un espace de rencontres et d’échanges avec tous ces professionnels du secteur de la construction.

Au programme, une présentation sur le Groupe GICA, ses filiales et ses projets et des communications sur l’extension des capacités de production de la cimenterie de Ain El Kebira, le projet « Charte Client » ainsi qu’une nouvelle plate-forme numérique destinée aux clients.

Pour rappel, la SCAEK a réalisé, en 2016, une production de 1,370 million de tonnes de ciments et devrait passer à plus de 3 millions de tonnes avec sa nouvelle ligne, entrée en production le premier trimestre de 2017.

Leader national de l’Industrie du ciment, le Groupe GICA a réalisé en 2016, et pour la deuxième année consécutive, un nouveau record de production, atteignant 12, 604 millions de tonnes de ciments contre 12,143 millions de tonnes en 2015, soit une hausse de 4%.

Le Groupe GICA s’est fixé comme objectif prioritaire, de contribuer activement à combler le déficit en matière de ciments, avec la poursuite des grands investissements dans le secteur de l’habitat et des infrastructures.  

Sur un autre volet, le Groupe GICA, qui a engagé un ambitieux plan de développement de ses nombreuses unités de production de ciment, a également mis l’accent sur le développement des filières des granulats et de béton prêt à l’emploi (BPE), dans le cadre de sa stratégie de diversification de produits.

En outre, et soucieux de préserver son image d’entreprise citoyenne, le Groupe GICA a lancé plusieurs actions visant à protéger l’environnement contre les impacts négatifs induits par les activités de production de ciments.

Il s’agit, notamment, du remplacement des électrofiltres par des filtres à manches de dernière génération dans les cimenteries du Groupe, l’installation de stations d’épuration des eaux usées, le recyclage des déchets, l’incinération des médicaments, la réhabilitation des carrières et l’économie d’énergie.

De même, le Groupe GICA a déployé, dans le cadre de sa politique HSE, tous les moyens nécessaires pour garantir, à ses employés, des conditions de travail répondant aux normes internationales en matière de sécurité.

 

 

 

 

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Transition énergétique : La Tunisie a pris des engagements, les politiques concrètes tardent à voir le jour

   La Tunisie s’est engagée lors de la COP 21, à réduire le niveau de CO2 de 41% et à atteindre 30% d’énergies renouvelables. Reste la mise en œuvre.

Transition énergétique : La Tunisie a pris des engagements, les politiques concrètes tardent à voir le jour

   La Tunisie s’est engagée lors de la COP 21, à réduire le niveau de CO2 de 41% et à atteindre 30% d’énergies renouvelables. Reste la mise en œuvre.

La mission d’Ouyahia est de "redorer le blason d’un exécutif incohérent" - Belkacem Boukhrouf (Economiste)

   Selon l’économiste Belkacem  Boukhrouf,  Ahmed Ouyahia a pour mission de "redorer le blason d'un Exécutif incohérent, inopérant et sans cap", prendre les décisions impopulaires au plan social et préparer les présidentielles de 2019.