Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Afrique: Les pays de la région sub-saharienne soutiennent un pacte pour promouvoir la mobilité urbaine verte

Les pays de la région d'Afrique sub-saharienne ont soutenu vendredi une déclaration pour promouvoir une mobilité plus propre dans les villes afin d'enrayer la pollution aérienne et ses impacts négatifs sur la santé.
Le document, qui a été adopté à la fin de la Semaine sur la mobilité propre en Afrique qui s'est achevée à Nairobi, propose une série de politiques, de mesures réglementaires et fiscales pour renforcer l'adoption des modèles de transport faibles en émissions de dioxyde de carbone dans les villes qui connaissent une croissance rapide sur le continent.
Ibrahim Thiaw, directeur exécutif adjoint au Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), a expliqué que le transport écologique est un impératif pour améliorer le développement durable en Afrique.
"Un mouvement vers la mobilité plus propre en Afrique réécrira l'histoire du continent en dynamisant la croissance économique et la création d'emplois", a souligné M. Thiaw.
"Les gouvernements devraient alors prendre des mesures pour promouvoir les investissements dans la mobilité verte en Afrique dans le contexte d'urbanisation rapide et de croissance de la population", a-t-il ajouté.
Des dizaines de décideurs politiques, de leaders industriels, de chercheurs et d'activistes ont participé à la semaine de cinq jours sur la mobilité propre en Afrique organisée par le PNUE et ses partenaires.
Le forum avait pour but de relancer une nouvelle conversation sur l'accélération de la transition vers des transports écologiques sur un continent subissant les impacts négatifs du changement climatique.
Dans leurs recommandations finales, les représentants ont apporté leur soutien à la promulgation de nouvelles mesures politiques et fiscales en vue d'accélérer une transition vers des transports faibles en dioxyde de carbone en Afrique.
Urias Goll, directeur exécutif adjoint de l'Agence de protection environnementale (EPA) du Liberia, a souligné que l'Afrique a besoin de mesures locales pour faire avancer l'agenda sur la mobilité écologique.
"Il faut soutenir les industries locales pour qu'elles fabriquent des véhicules électriques et hybrides répondant aux besoins du marché local", a expliqué M. Goll, ajoutant que la prise de conscience des consommateurs est vitale pour renforcer l'adoption de modèles de transport non-motorisés et plus propres en Afrique.
Gerald Banaga-Baingi, conseiller technique au ministère ougandais de l'Energie et du Développement minier, a estimé pour sa part que les importations de véhicules d'occasion faibles en émissions de dioxydes de carbone pourraient renforcer la mobilité verte dans les plus grandes villes d'Afrique.

Xinhua


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).