Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 21 Juin 2018

Etats-Unis: Donald Trump signe un décret pour contourner l'Obamacare

Donald Trump a signé jeudi un décret destiné à contourner certaines obligations imposées par l'Obamacare, la réforme du système de protection santé que le nouveau président américain n'est pas parvenu à faire annuler par le Congrès.
Thème central de sa campagne électorale, l'abrogation de la loi adoptée en 2010 pour offrir une couverture maladie aux Américains qui en étaient dépourvus pour des raisons financières est devenue une obsession du nouvel hôte de la Maison blanche.
Malgré des efforts répétés, l'administration Trump n'est pas parvenue à rassembler une majorité au Sénat pour voter cette abrogation repoussée à une date ultérieure.
Pour contourner ce blocage législatif, Donald Trump a décidé de passer par la voie réglementaire.
"Le coût de l'Obamacare est insultant, cela détruit absolument tout sur son passage", a commenté le président américain lors d'une cérémonie de signature à la Maison blanche.
Le décret demande au secrétaire au Travail de proposer des mesures pour aider les petites entreprises à s'associer, y compris si elles résident dans des Etats différents, pour acquérir des polices d'assurance bas de gamme qui seraient exemptées de certaines obligations prévues par l'Obamacare.
Une de ces obligations stipule que toute police d'assurance maladie doit contenir dix prestations indispensables, dont l'accouchement et les soins pédiatriques, la prescription pharmaceutique, les soins de santé mentale et de dépendance.
Avec le décret Trump, les assureurs pourront proposer des couvertures qui ne prennent pas en charge ces risques médicaux.
Le décret prévoit également de demander aux administrations de la Santé, du Travail et du Trésor de supprimer une autre limitation prévue par l'Obamacare. La loi actuelle fixe une durée maximale de trois mois pour les polices d'assurance à court terme moins onéreuses mais moins favorables à l'assuré.
Donald Trump "se sert d'un boulet de démolition pour détruire tout notre système de santé", a commenté le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer. "Ayant échoué à faire abroger la loi par le Congrès, le président sabote le système", a-t-il ajouté.
Le nouveau décret de Donald Trump risque d'être contesté devant la justice par les procureurs généraux démocrates dans les différents Etats de l'Union.
L'Affordable Care Act a offert une couverture santé à quelque 20 millions d'Américains qui en étaient dépourvus.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.