Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 13 Décembre 2017

Antonio Guterres regrette profondément que les États-Unis aient décidé de se retirer de l'UNESCO

Jeudi, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a dit ''profondément regretter'' que les États-Unis aient décidé de se retirer de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).
"Compte tenu du rôle majeur que jouent les États-Unis au sein de l'UNESCO depuis sa création, le secrétaire général regrette profondément cette décision,'' a déclaré M. Farhan Haq, porte-parole adjoint de M. Guterres, dans un communiqué.
Jeudi, le gouvernement américain a annoncé qu'il se retire de l'UNESCO, après des années pendant lesquelles les États-Unis ont pris leurs distances par rapport à l'organisation en raison de ce qu'ils ont appelé ''son parti pris anti-israélien".

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "La clinique mobile de Sanofi a pris en charge 9000 patients en 5 ans"(DG)

Sanofi Algérie entend mettre à la disposition du ministère de la Santé une deuxième clinique mobile qui « permettra une meilleure couverture du territoire national ».

Algérie-logements AADL: Temmar appelle les entreprises à rattraper le retard

Admettant que la responsabilité incombe parfois à l'administration, le ministre a donné aux entrepreneurs l'opportunité de présenter des rapports détaillés sur des motifs éventuels de retard.

"L’Algérie a dépensé 2 milliards de dollars pour sauvegarder l’environnement depuis l’an 2000" (ministre)

  Selon la ministre, la somme dépensée pourrait être récupérée, dans sa totalité, grâce aux projets de recyclage de déchets.