Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

Syrie:Reprise des évacuations de civils et de combattants de quatre localités assiégées après une suspension de 48h

L'évacuation de civils et de combattants de quatre localités assiégées, dans le cadre d'un accord d'échange entre les parties prenantes du conflit syrien, a repris vendredi après une suspension de 48 heures, ont rapporté les médias du régime de Damas et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Plus de 35 autocars transportant des civils et des miliciens pro-régime, partis des villes d'Al Foua et de Kefraïa situés dans la province d'Idlib, sont arrivés dans la ville d'Alep, qui est sous le contrôle du gouvernement, a indiqué l'OSDH.
En contrepartie, dix autocars transportant des rebelles et leurs proches, partis de Zabadani, ont quitté un point de transit pour pénétrer dans un territoire sous le contrôle des insurgés, a rapporté la chaîne de télévision syrienne Ikhbariyah.
Les villes de Zabadani et de Madaya, assiégées de longue date par les forces favorables au régime près de Damas, sont passées sous le contrôle du pouvoir syrien cette semaine, après l'évacuation des rebelles sunnites qui y étaient retranchés.
Selon l'OSDH, la suspension de 48 heures des évacuations a été due à une revendication des insurgés qui souhaitaient que le gouvernement libère 750 détenus dans le cadre de l'accord d'échange.
Vendredi, le président Bachar al Assad a imputé à l'ex-Front al Nosra l'attentat au véhicule piégé contre un convoi de personnes évacués de deux villages chiites.
L'attentat, mené samedi dernier aux abords d'Alep, a fait 126 morts. Ancienne branche syrienne d'Al Qaïda avec lequel il a formellement pris ses distances l'an dernier, l'ex-Front al Nosra appartient depuis le mois de janvier à une alliance islamiste qui s'appelle Tahrir al Cham.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FMI dément vouloir imposer l’austérité à la Tunisie

Les déclarations qui se veulent rassurantes de son porte-parole aujourd’hui surviennent après les récentes protestations déclenchées par des mesures de la loi de finances 2018 ayant entraîné une hausse des prix du gasoil, des automobiles et des services de téléphonie et d'accès à internet.

De nouveaux investissements pour le secteur automobile tunisien (document OBG)

  Assembler les véhicules sur place permet aussi aux constructeurs de  contourner les quotas d’importation controversés actuellement en vigueur. Si la Tunisie a soi-disant libéralisé son régime légal des importations, la réalité est quelque peu différente, et les concessionnaires ne sont autorisés à écouler qu’un quart de leurs quotas à chaque trimestre.

Maroc - En 2017, pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial s’est creusé

Il a progressé de 2.6%, enregistrant 189,8 milliards de dirhams, soit 6,7 milliards d’euros, contre 185 milliards en 2016. Autrement, dit, les exportations n’ont couvert que 56,3 % des importations. Le redressement des prix du brut a ainsi sévèrement pénalisé le royaume qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques.     Le déficit commercial du Maroc, selon l’indicateur préliminaire des échanges extérieurs...