Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Juin 2018

Algérie: Prendre le temps qu’il faut afin que l’exploitation du gaz de schiste "se fasse de manière professionnelle et sage" (Pdg de Sonatrach)

Le Président-directeur général (P-dg) du groupe Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a souligné, mercredi à Oran, la nécessité de prendre le temps qu’il faut afin que l’exploitation du gaz de schiste "se fasse de manière professionnelle et sage."
Interrogé sur le sujet, lors d’un point de presse, à l’issue de la présentation de la stratégie de Sonatrach "SH2030", M. Ould Kaddour a considéré qu’il fallait parler de qualité et non d’échéances et de facteur temps en ce qui concerne l’exploitation du gaz de schiste.
"Nous devons prendre le temps qu’il faut pour faire les choses de façon professionnelle et sage", a-t-il estimé.
Le PDG du groupe Sonatrach a expliqué que sa visite de quelques champs de production du gaz de schiste aux Etats-Unis lui a permis de confirmer que "cette industrie pétrolière est une industrie propre", estimant "qu’il est impératif, pour nous, d’expliquer cela au citoyen algérien".
"Lors de ma dernière visite à Aïn Salah, j’ai demandé aux citoyens de la région de designer des représentants afin qu’ils puissent visiter des sites et des installations de production de gaz de schiste à l’étranger. Ils pourront constater de visu ce qui se fait dans ces pays et à leur retour, en rendre compte ensuite à leurs concitoyens", a souligné le même responsable.
"Pour l’exploitation du gaz de schiste, on va y aller", a-t-il affirmé, tout en rassurant que "cela se fera de façon propre, sûre et dans le souci de tout préserver".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Il faut revoir le système algérien de sécurité sociale"-CEE-(Audio)

  Les animateurs du Café d’experts économiques de Radio M, Mustapha Goumiri et Ferhat Ait Ali sont revenus sur la Loi de finances complémentaires 2018 et particulièrement sur la question du financement du système national de la sécurité sociale.

Les huit tares de l’économie algérienne sous l’œil d'un expert

  Selon Souhil Meddah, expert en économie, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, au mieux,  n’ont pas eu de politique économique et, au pire, ont fait de l’anti-économie.

Tunisie: La décision de la BCT d’augmenter son taux directeur inquiète les patrons

  Le vrai remède réside, selon la CONECT, dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes stratégiques.