Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Tunisie-Afrique du Sud: démarrage du workshop sur l'innovation technologique

Les travaux du workshop Tunisie-Afrique du Sud sur l'innovation technologique ont démarré, lundi, à la cité des sciences, pour se poursuivre jusqu'au 19 avril courant. "S'inscrivant dans le cadre de notre coopération avec l'Afrique du Sud dans le domaine des sciences, des technologies et de l’innovation qui remonte à 2010, cet atelier vise à discuter des différentes problématiques liées à la collaboration entre l’université et l’industrie et la commercialisation des résultats de recherche”, a indiqué Slim Choura, directeur général de la Coopération internationale au ministère tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
“Il s’agit également de débattre de la mise en place des bureaux de transfert de technologie, de la protection de la propriété intellectuelle”, a-t-il ajouté, précisant qu’un accord en matière de protection de la propriété intellectuelle sera prochainement signé avec la partie sud-africaine.
Le secrétaire d’Etat chargé de la Recherche scientifique auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khlil Amiri, a, pour sa part, indiqué que cet atelier qui s’inscrit dans le cadre d’une série de workshops organisés par le ministère et le département de sciences et technologie de l’Afrique du Sud permettra de formuler des recommandations qui ouvriront de nouvelles perspectives entre les deux pays en matière de recherche.
Ces recommandations “seront également débattues lors de mon prochain entretien avec la ministre sud-africaine des Sciences et des Technologies qui aura lieu soit à Tunis, soit à Pretoria”, soulignant qu’il existe déjà un programme conjoint entre les deux pays lancé il y a quelques années qui a permis de financer 10 projets de recherche.
Un nouvel appel à propositions sera lancé prochainement dans ce contexte, un nouveau programme bilatéral visant à promouvoir le transfert et l’innovation technologique sera mis en place.
L’ambassadeur d’Afrique du Sud en Tunisie, Mandla Harold Hoyana, a, à cette occasion, souligné que cet atelier constitue une véritable opportunité pour relever certains défis auxquels font face les deux pays dont notamment la lutte contre la pauvreté et le chômage.
Il a formulé l’espoir de voir les relations bilatérales se renforcer davantage et s’ouvrir sur d’autres domaines et secteurs.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).