Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Algérie-Collectivités locales: le ministre de l'Intérieur appelle à des alternatives pour réduire les coûts liés à la consommation énergétique

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a indiqué, jeudi à Alger, que la situation financière actuelle des collectivités locales nécessitait la recherche de solutions alternatives pour réduire les dépenses budgétaires, particulièrement celles liées à la consommation énergétique.
Dans son intervention au terme des travaux d'une conférence sur l'efficacité énergétique, M. Bedoui a affirmé que les collectivités locales avaient un rôle important dans la réalisation de la transition énergétique à laquelle elles doivent s'y inscrire en développant et en encourageant les projets qui recourent aux énergies renouvelables, la rationalisation de la consommation et la mise en place de règles pour relever les défis du développement durable, à travers "une approche cohérente s'inscrivant dans un cadre intégré pour la promotion de l'utilisation des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique au niveau local".
Le ministre a mis en avant, dans ce sens, l'importance des collectivités locales dans la réalisation des objectifs du programme national des énergies renouvelables à l'horizon 2030.
Le rôle des collectivités locales doit se traduire à travers la généralisation de l'utilisation de l'énergie solaire, l'acquisition d'équipements à faible consommation d'énergie et l'adoption de comportements de nature à réduire la consommation, notamment en matière d'éclairage public, établissements administratifs, écoles, mosquées ainsi qu'au niveau des structures publiques situées dans les zones enclavées, les régions agricoles et les espaces d'activités, a ajouté M. Bedoui.
Le ministre a fait savoir, à ce propos, que l'objectif escompté était de mettre en place un nouveau modèle pour la consommation de l'énergie au niveau des collectivités locales axé sur une consommation rationnelle et l'utilisation de toutes les alternatives possibles pour maitriser les couts et augmenter les revenus, outre l'adoption des bases du développement durable.
Il a expliqué, dans ce contexte, que les factures de l'électricité et du gaz étaient devenues un lourd fardeau sur les budgets des communes, particulièrement l'éclairage public, premier consommateur d'énergie.
C'est sur cette base -poursuit M. Bedoui- qu'un programme ambitieux a été tracé pour développer l'utilisation des énergies renouvelables au niveau des territoires et des biens dépendant des collectivités locales, ce qui contribuera, a-t-il dit, à réduire les taux de consommation, protéger l'environnement et encourager la création d'un nouveau tissu d'entreprises économiques.
M. Bedoui a ajouté que l'énergie est devenue un des éléments importants de la concrétisation du développement durable, car il importe de l'exploiter selon des règles qui préservent sa durabilité et réduit les dégâts redoutables qu'elle cause, comme pollution environnementale et émanations des gaz toxiques à effet de serre.
Il a également affirmé qu'il est devenu nécessaire, aujourd'hui, de chercher des alternatives à l'énergie, notamment les énergies renouvelables, y compris celles respectueuses de l'environnement, telle que l'énergie solaire et éolienne.
Il a ajouté dans ce contexte que ces énergies renouvelables sont une priorité nationale qui a été concrétisée par le Programme national des énergies renouvelables qui ambitionne, à l'horizon 2030, de concrétiser 27% de la Production nationale d'énergie à partir de sources propres.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).