Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: Entretiens gouvernement-société civile pour examiner les solutions urgentes pour lutter contre le chômage des jeunes

 

La recherche de solutions urgentes pour lutter contre le chômage des jeunes notamment dans les régions intérieures a été au centre du quatrième entretien tenu jeudi entre le ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les Droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia, le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, et des représentants de la société civile et des mouvements sociaux.
Selon Mehdi Ben Gharbia, cette réunion vise à renforcer le dialogue avec la société civile et prendre connaissance de leurs propositions qui seront utiles pour le gouvernement dans la prise des mesures nécessaires au profit des jeunes chômeurs en favorisant la discrimination positive pour promouvoir le développement dans les régions intérieures.
Le ministre a souligné la nécessité de trouver des solutions urgentes et efficaces à l’emploi des jeunes outre l’amélioration de la qualité de la vie dans les quartiers populaires et dans les régions intérieures et l’intégration du marché parallèle dans le commerce formel.
De son côté, le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi a mis l’accent sur l’importance de prendre connaissance des propositions de la société civile étant donné qu’elle est plus proche des citoyens.
A noter que lors de l’entretien, les représentants de la société civile ont appelé à la mise en place d’une stratégie nationale pour les jeunes qui sera réalisée dans le cadre d’un processus participatif qui implique les ministères concernés, les partis politiques et la société civile.
Ils ont, en outre, souligné la nécessité d’accorder plus d’importance à la région du nord-ouest étant donné qu’il s’agit d’un pôle industriel, agricole et touristique qui nécessite des réformes à tous les niveaux.
Ils ont aussi appelé à la promotion du secteur agricole à travers la recherche de lignes de financements pour les petites exploitations agricoles ainsi que la mise en place d’une stratégie de communication claire entre l’administration centrale et la société civile dans les régions.

TAP

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.