Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 25 Mai 2018

Tunisie: Ratification, le 15 février 2018, du protocole de Gestion Intégrée des Zones Côtières

Un atelier consacré au plaidoyer en faveur de la ratification du protocole relatif à la Gestion intégrée des zones côtières (GIZC) se tiendra le 15 février, à l’initiative de l’Agence de protection et d’aménagement du littoral (APAL), en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).
L’atelier réunira les représentants des structures publiques concernées, des experts et des députés de l’Assemblée des Représentants du Peuple.
L’objectif de l’atelier est de présenter le protocole, les avantages multiples de sa ratification pour la Tunisie et les acquis juridico-institutionnels en matière de GIZC.
Il constituera, également, l’occasion de débattre de la situation actuelle du droit tunisien en rapport avec la problématique de la GIZC et de diverses questions relatives aux modalités concrètes de son introduction dans les politiques et stratégies.
Le protocole sur la gestion intégrée des zones côtières ou “Protocole GIZC” adopté, le 21 janvier 2008 à Madrid, en tant que 7ème protocole additionnel à la Convention-cadre de Barcelone sur la protection de la Méditerranée, est entré en vigueur en 2011.
Cette initiative est soutenue par le projet “Lutter contre les vulnérabilités et les risques liés aux changements climatiques dans les zones côtières vulnérables de la Tunisie”, mis en œuvre par l’APAL en partenariat avec le PNUD.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.

Algérie: Les importations de carburant ont baissé de 73% au premier trimestre 2018 (Sonatrach)

  M. Karoubi a indiqué que les exportations de Sonatrach ont augmenté de 17% en valeur, au premier trimestre 2018.

Algérie : Le gouvernement dénonce des fuites liées au projet de LFC 2018 et s’explique

  Pour l’exécutif, les critiques dénonçant une atteinte au pouvoir d'achat des citoyens sont infondées.