Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Tunisie: Caïd Essebsi rencontre les signataires du Document de Carthage

La réunion du président de la République, Béji Caïd Essebsi avec les parties signataires du document de Carthage a démarré, samedi, au palais de Carthage.
Prennent part à cette réunion, les secrétaires généraux de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), ainsi que la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).
Y sont présents également, les dirigeants des partis Nidaa Tounes, Ennahdha, Machrou Tounes, Al-Massar, Al-Moubadara et l’Union patriotique libre (UPL).
Cette rencontre se tient, rappelons-le, une semaine après une réunion convoquée par le chef de l’Etat vendredi 5 janvier. Elle intervient suite au déclenchement de mouvements de protestation dans plusieurs régions du pays. Des actes nocturnes de pillage et de vandalisme ont été enregistrés durant la semaine dernière.
A noter que la présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne, Radhia Jerbi s’est également jointe à la rencontre de Carthage ce samedi. Béji Caïd Essebsi avait annoncé vendredi dernier avoir reçu une correspondance de l’UNFT demandant à rejoindre les signataires du Document de Carthage.
Les représentants des partis Afek Tounes, Echaab et Al-Joumhouri étaient absents à la réunion. Afek Tounes avait décidé la semaine dernière de se retirer de la liste des signataires du Document de Carthage.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.

La réussite de l’industrie automobile en Algérie, selon Luca De Meo, Président de SEAT (vidéo)

« La réussite de l’industrie automobile en Algérie nécessite des conditions et du temps », selon Luca De Meo, Président du groupe SEAT.