Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Algérie: La conservation des forêts de Batna autorise l’exploitation et la cueillette de quatre plantes aromatiques et médicinales

La conservation des forêts de Batna a ouvert cette année à l’investissement privé, l’exploitation et la cueillette de quatre plantes aromatiques et médicinales, conformément à un cahier de charges précis, a annoncé le chef de service de la protection de la flore et de la faune, Othmane Briki.
Ces plantes sont l’alfa de la région de Metlili (commune de Tilato), le romarin de Timgad, le thym de Chyr et l’armoise blanche de Fesdis, a indiqué à l’APS le responsable, en marge d’une journée d’étude tenue au parc national de Belezma à Batna, sous le thème : "L’administration des forêts à l’écoute des investisseurs".
"Les opportunités d’investissement seront progressivement élargies", a assuré la même source, qui a relevé que la wilaya compte d’"énormes" ressources végétales dont certaines sont exploitées, comme les glands utilisés comme aliment de bétail et les pignons de pin utilisés en pâtisserie.
Au total, 200 plantes aromatiques et médicinales ont été recensées à l’intérieur et à l’extérieur du parc national de Belezma, dont certaines sont susceptibles d’être distillées, alors que d’autres peuvent servir à l’extraction d’huiles naturelles à l’exemple du lentisque, du genévrier, du pin d’Alep, du cèdre et du genévrier thurifère, a noté M. Briki.
Selon ce dernier, il sera procédé "prochainement" à la création par l’entreprise régionale de génie rural de Batna de deux pépinières pour la production du romarin et de la jacinthe.
Le même cadre de la conservation des forêts a fait également état du projet d’un investisseur privé pour la plantation de 1.000 arganiers, un arbre qui sera introduit pour la première fois à Batna et qui est connu pour son huile très onéreuse.
Au cours de la journée d’étude qui a réuni des forestiers et des investisseurs, les potentialités économiques du secteur forestier ont été mises en exergue avec des indications sur des cahiers de charges élaborés pour des projets de forêts récréatives à Bouyelf (18 hectares dans la commune de Fesdis) et à Hargala (20 hectares dans la commune de Merouana). (APS)

APS


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • allez-vous interdire au commun des mortels de cueillir son bouquet de thym ou de romarin comme a la funeste epoque du code forestier de l'indigeanat.....?

    Rapporter yabdas samedi 13 janvier 2018 09:26
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.