Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Le blocus au Yémen pourrait causer une "catastrophe humanitaire" (organisations)

Plusieurs organisations humanitaires ont appelé mardi à un allègement significatif du blocus imposé par l'Arabie saoudite au Yémen pour permettre l'acheminement de vivres vers une population au bord de la famine.
La coalition sous commandement saoudien en lutte contre les rebelles houthis pro-iraniens a assoupli le blocus qu'elle impose depuis des mois au pays où quelque 8,4 millions de Yéménites sont menacés par la famine, estimaient lundi les Nations unies.
Le chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) a récemment demandé à la coalition de lever totalement son blocus.
"Nous cherchons à empêcher une famine de se produire", a déclaré mardi à la Fondation Thomson Reuters le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) au Yémen, Stephen Anderson.
"Nous aurons une catastrophe humanitaire de plus grande ampleur si les navires commerciaux transportant de l'eau et du carburant ne peuvent pas passer. La communauté internationale ne pourra pas contrôler la situation."
La coalition justifie le blocus par la nécessité d'empêcher l'Iran d'approvisionner en armes ses alliés houthis via Hodeidah, principal port du Yémen, par lequel transite également l'aide alimentaire. L'Iran dément fournir des armes aux Houthis.
"Certains navires commerciaux ont pu passer mais cela n'est pas suffisant", a estimé Anderson. "Les prix sont un sujet de préoccupation. Les gens consacrent 70% de leurs revenus pour la nourriture. Comment vont-ils joindre les deux bouts ?"
Plus de 85% de la nourriture et des médicaments au Yémen proviennent de l'importation.
La situation est particulièrement grave dans les hôpitaux dont les générateurs fonctionnent avec du carburant.
Le conflit au Yémen, qui a fait plus de 10.000 morts, a contraint plus de deux millions de personnes à l'exil et provoqué une épidémie de choléra qui a touché plus d'un million de personnes.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.

La réussite de l’industrie automobile en Algérie, selon Luca De Meo, Président de SEAT (vidéo)

« La réussite de l’industrie automobile en Algérie nécessite des conditions et du temps », selon Luca De Meo, Président du groupe SEAT.