Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

  •   Telquel
  • jeudi 7 décembre 2017 17:18

Maroc: Début du rapatriement des ''Harragas'' Marocains détenus en Libye

 

Le rapatriement de 235 Marocains retenus en Libye a débuté, et un groupe de migrants marocains a quitté un centre de la ville de Zouara ce jeudi matin, dans l'attente de leur transfert à Tunis, avant de regagner le Maroc.
Tous les Marocains victimes des réseaux de passeurs ont quitté le centre de Zouara, a assuré Anouar Abou Dib, directeur de ce centre. Une source autorisée au consulat du Maroc à Tunis confirme ces informations, précisant que les ressortissants marocains seront transférés par bus vers la capitale tunisienne. Ils seront rapatriés au Maroc "dans les plus brefs délais", poursuit la même source qui précise que leurs données biométriques (empreintes) ont été transférées aux services concernés à Rabat.
Pour rappel, selon des informations obtenues en exclusivité par Telquel.ma, une délégation de l'ambassade du Maroc à Tunis s'était rendue à Zouara (nord-ouest du pays) le mardi 28 novembre, afin de prélever les empreintes de 235 Marocains retenus en Libye.
Ces derniers sont retenus dans des centres de détention en Libye, après avoir été abusés par les réseaux de trafics qui leur ont promis l'Eldorado européen. Ils dénoncent leurs conditions de détention, accusant les centres de rétention de maltraitance, ce que ces derniers récusent.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.