Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

Tunisie: Le FTDES dénonce le retour à l’esclavagisme en Libye

Le forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) a dénoncé lundi le retour à l’esclavagisme dans certaines régions libyennes et la vente de migrants africains qui n’ont pas réussi à continuer leur parcours de migration irrégulière vers la rive nord de la méditerranée.
Le FTDES a appelé, dans un communiqué, toutes les composantes de la société civile et les forces démocratiques en Tunisie et dans le monde à lutter contre de telles pratiques.
Il a, en outre, appelé le gouvernement tunisien à prendre une position claire vis à vis de ces pratiques qui ont lieu dans un pays voisin surtout que la Tunisie a été parmi les premiers pays dans le monde à avoir aboli l’esclavagisme depuis le dix neuvième siècle.
Dimanche soir, la chaine d’information France 24 avait diffusé une information annonçant l’ouverture d’une enquête sur l’esclavagisme en Libye par Ahmed Maaïtak, vice président du gouvernement libyen Al Wifek, suite à la diffusion de reportages médiatiques parlant de commerce prospère des escalaves dans la banlieue de Tripoli.
A noter que la chaîne américaine CNN avait diffusé des opérations de vente aux enchères de migrants africains ce qui a suscité des réactions fortes à l’échelle internationale dénonçant de telles pratiques.
CNN avait indiqué qu’elle a informé les autorités libyennes de la situation et a fourni toutes les preuves qu’elle détenait au procureur général de la cour pénal internationale.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.