Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie-Italie: premier appel à projets du programme de coopération transfrontalière (IEV CTF Med)

Une journée d'information sur le lancement du premier appel à projets dans le cadre du programme de coopération transfrontalière "Italie Tunisie" (IEV CTF Med) , a été organisée mardi à l'Utica. Ce programme constitue une initiative bilatérale de coopération en Méditerranée, dotée d’un budget de 33 millions d’euros et financée par l’Union européenne dans le cadre de sa politique de voisinage. L’objectif de cette journée est de fournir un aperçu d’ensemble du programme et des attentes par rapport à cet appel à propositions et de garantir une bonne compréhension des principales règles de participation.
Bartolo Vienna, représentant de l’autorité de gestion dans la région sicilienne, du programme Italie-Tunisie 2014/2020 a précisé que ce programme finance, par des dons de l’Union Européenne, des projets pilotes dans diverses thématiques, telles que l’Appui au développement des entrepreneurs et des PME, la protection de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques, le soutien à l’éducation, à la recherche, au développement technologiques et à l’innovation.
“Le but de ce programme est d’instaurer une zone de prospérité partagée et de bon voisinage entre les Etats membres de l’UE et leurs voisins. Le programme a fixé des objectifs thématiques et globaux: développement des PME et de l’entrepreneuriat, soutien à l’éducation, recherche, développement technologique et l’innovation et la protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique” a-t-il précisé.
Le premier appel à proposition de projet (lancé le 27 octobre) est doté d’un budget de 16 millions d’euros. La dotation accordée par le projet varie entre 0,8 et 1,2 million d’euros.
“La définition de la stratégie du programme a été basée sur les priorités les plus pertinentes pour la période 2014/2020, qui doivent apporter une réelle valeur ajoutée transfrontalière et ne couvrent pas les éléments déja financés par l’UE ou susceptibles de l’être. Les projets doivent permettre l’établissement de liens durables transfrontaliers dans l’espace de coopération”, a indiqué Rosario Sapienza, représentant du secrétariat technique conjoint (STC), du programme.
L’espace de coopération défini par le programme réunit les régions situées de part et d’autre de la route maritime qui borde la Sicile et la Tunisie, soit les cinq provinces siciliennes des zones côtières du Sud (Agrigento, Trapani, Caltanissetta, Ragusa et Siracusa) et les 9 gouvernorats tunisiens des côtes Nord-Est et Centre-Est (Bizerte, Ariana, Tunis, Ben Arous, Nabeul, Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax).
Trois provinces siciliennes (Catane, Enna et Palerme) et six gouvernorats tunisiens (Béja, Manouba, Zaghouan, Kairouan, Sidi Bouzid et Gabès) ont été considérés dans le cadre du programme IEV CT Italie-Tunisie 2014/2020 comme limitrophes et viennent élargir l’espace de coopération, par rapport à la programmation précédente 2013/2017.
Cette journée a été organisée par le ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale (Autorité Nationale du programme pour la Tunisie) en partenariat avec l’autorité de gestion du programme (région de Sicile).

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.