Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: La situation dans le pays nécessite des élections anticipées (Hammami)

La situation dans le pays, nécessite l’organisation des élections législatives et présidentielles anticipées, a affirmé mardi, à Tunis, le porte parole du Front populaire Hamma Hammami.
Cette situation, qui se caractérise par la dégradation des services publics dont la santé et l’éducation, la détérioration de l’infrastructure, la hausse du chômage et l’adoption de choix ne servant qu’un nombre limité de familles tunisiennes, exige des élections anticipées en vue de rétablir la confiance dans le gouvernement actuel ou instaurer un nouveau système de gouvernance capable de rétablir la situation économique, politique et sociale dans le pays, a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse consacrée à une lecture critique du projet de la loi de finances et du budget de l’Etat de 2018.
Ce projet, qui propose une augmentation des impôts et le gel du recrutement dans la fonction publique, ” est catastrophique “, étant donné qu’il est le fruit des instructions de l’UE (Union européenne)et des institutions financières internationales et à leur tête le Fonds monétaire international, a-t-il encore dit.
Ce document reflète particulièrement, l’échec de la coalition au pouvoir dans l’élaboration d’un programme clair, capable de traiter les problèmes épineux que connait le pays actuellement. Pour Hammami, cette coalition ne défend que ses intérêts afin de perdurer au pouvoir.
De son côté, le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU), Zied Lakhdhar a noté que les points adoptés par le gouvernement dans le cadre du projet de budget de l’Etat de 2018 consacreront une pression fiscale supplémentaire, ne manqueront pas d’approfondir le problème du chômage et donneront lieu à des mesures douloureuses pour les classes sociales moyenne et à faible revenu.
Les mesures et décisions que la coalition au pouvoir cherche à faire adopter servent les intérêts de certains lobbies disposant du pouvoir, selon lui.
Ces lobbies ne représentent qu’une partie infime ne dépassant pas les 10% de la population tunisienne, a-t-il indiqué, ajoutant que le front populaire compte intensifier ses efforts pour défendre toutes les classes ouvrières dans le pays.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.