Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 21 Juin 2018

Tunisie: "Bizerte Smart City" participe au Congrès mondial des villes intelligentes à Barcelone

La Tunisie participe, du 14 au 16 novembre à Barcelone, au Smart City World Congress, un des plus grands événements mondiaux dans le domaine des connaissances, technologies et solutions pour les villes intelligentes qui adoptent les technologies susceptibles d’améliorer la qualité de vie de leurs habitants.
Un stand de 60 m², regroupant plus de trente entreprises, associations et institutions tunisiennes partenaires, sera aménagé par l’association “Bizerte 2050” à ce congrès mondial qui accueillera 650 exposants de 120 pays et plus de 17 mille visiteurs attendus.
“L’objectif de cette participation est de positionner Bizerte en tant que ville intelligente leader en Tunisie et ville motrice en Afrique à l’instar de nombre de villes à travers le monde tels que Londres, Barcelone, Singapour,… “, a indiqué le président de l’association qui conduit ce projet.
Le projet Bizerte Smart City vise à faire de Bizerte une ville à énergie positive avec une croissance verte et ce, à travers l’identification des grands travaux d’infrastructures et l’identification d’un plan d’actions détaillé et la création d’une feuille de route permettant d’attirer de nouveaux investissements notamment dans les secteur des TIC et des énergies renouvelables.
L’idée consiste à créer un pôle de compétence régional dédié aux énergies renouvelables, créer un incubateur privé dédié aux startups dans le domaine des énergies renouvelables et des smart cities, ainsi que l’aménagement d’une zone industrialo-portuaire dédiée aux énergies renouvelables et l’implantation de nouvelles entreprises opérant dans les TICs à Bizerte.
Le choix de Bizerte s’est fait en se basant sur les potentialités que renferme la région : énergie renouvelable, ressources naturelles (lacs, forets, plages,..), infrastructure (ponts, parcs de développement, ports,…) et investissements étrangers.
Le concept “Smart City” définit une ville où le développement est durable et où la qualité de vie est élevée. Concrètement, les “Smart Cities” s’intéressent à des secteurs très variés, tels que la mobilité urbaine, l’énergie, l’environnement, les équipements publics, le bâtit intelligent et durable, les infrastructures numériques, la communication digitale, les objets connectés, le vieillissement de la population, l’e-santé,…La technologie n’est pas l’idée directrice des villes intelligentes. Le citoyen est celui qui est au cœur du projet. Il est directement impliqué en tant que cible et acteur et doit comprendre que “la ville lui appartient”.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.