Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Algérie: 8ème Salon international des énergies renouvelables "ERA 2017" du 23 au 25 octobre à Oran

Pas moins de 80 exposants algériens et étrangers sont attendus au huitième Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable "ERA 2017", qui se tiendra à Oran du 23 au 25 octobre en cours, a-t-on appris mardi des organisateurs.
Les plus importants acteurs dans le domaine énergétique national prendront part à cette manifestation dont le groupe pétrolier "Sonatrach" et ses filiales, Sonelgaz, Naftal et des entreprises nationales activant dans les domaines de l’eau, de l’environnement et de l’économie verte, a-t-on souligné dans un communiqué de l’agence événementielle "Myriade communication", initiatrice de ce salon.
Pour la participation étrangère, des entreprises versées dans les énergies renouvelables et les énergies propres de Turquie, France, Allemagne et chine,  participront à cette manifestation d’exposition, qui se veut un espace d’échange d’expériences et d’expertise ainsi qu'une opportunité d’affaires, de coopération et de partenariat.
Ces acteurs économiques dans le domaine énergétique seront accompagnés, lors de ce salon, par des experts, des représentants de centres d’études et de recherches en la matière, de l’université des sciences et de technologie  "Mohamed Boudiaf" d'Oran et l’école nationale polytechnique d’Oran.
Contactés par l’APS, les organisateurs de ce salon ont indiqué que cette nouvelle édition du salon "ERA 2017" sera une opportunité pour les jeunes chercheurs des universités et des centres de recherches pour exposer leurs expériences académiques qui pourront être le point de départ d’importants projets dans le domaine des énergies renouvelables et des énergies propres.
Des expériences de projets déjà créés dans le domaine et dans le cadre du soutien par les différents dispositifs d’accompagnement de l’Etat, comme l’ANSEJ, la CNAC et l’ANGEM seront également mises en exergue durant cet événement, a-t-on ajouté.
Un panel de conférences est programmé pour cette 8ème édition, animées par des experts et des cadres des entreprises nationales du secteur de l’énergie, qui aborderont plusieurs thèmes, entre autres, le climat  international et ses implications, les chantiers de forage à l’ère du photovoltaïque et le programme national des énergies renouvelables .

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.