Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Mauritanie: L’Assemblée nationale adopte le projet de loi portant description du drapeau national

L’assemblée nationale a adopté jeudi dans sa séance plénière présidée par le député Mohamed Ould Boilil, son président, le projet de loi portant description du drapeau de la République Islamique de Mauritanie (RIM).
Le gouvernement était représenté à cette plénière par le ministre de la défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, entouré de certains de ses collaborateurs.
Dans son exposé, le ministre a estimé qu’après l’adoption des réformes à l’issue du référendum populaire du 5 août, réformes qui ont introduit des améliorations sur le drapeau national, et considérant que l’alinéa 2 de l’article 8 (nouveau) de la loi constitutionnelle référendaire énonce ce qui suit : « l’emblème national est fixé par une loi ». Aussi, le gouvernement est –il tenu de traduire cette volonté populaire dans le cadre du présent projet de loi.
Il a ajouté que le gouvernement planche sur toutes les mesures que requiert la mise en œuvre de cette volonté du peuple exprimée au cours du référendum tant s’agissant de l’élaboration du cadre juridique et organisationnel que des dispositions pratiques propres à la conception et à la production du nouveau drapeau, pour parvenir à l’étape de son lever, pour la première fois, lors de la prochaine cérémonie commémorant l’anniversaire de l’indépendance nationale.
Le ministre a précisé que les dispositions du projet de loi que le gouvernement a présenté, tout comme les dispositions constitutionnelles, sont des dispositions à caractère général portant sur la description du drapeau, la signification de ses couleurs et ce qu’elles représentent, fixant ses dimensions et comportant la dérogation portant sur les dimensions des étendards et fanions des forces armées et de sécurité. Les détails techniques quant à eux, seront, par la suite, fixés par un décret qui déterminera également la maquette de ce drapeau ainsi que les différentes catégories de drapeaux et leur usage.
Les députés ont interventions dans leurs interventions loué les améliorations apportées au drapeau et qui représentent la reconnaissance nationale due aux martyrs qui donné leur vie pour défendre la patrie.
Ils ont souligné que les amendements constitutionnels qui ont été approuvés par le peuple mauritanien au cours du référendum organisé récemment dénotent d’un grand sentiment de responsabilité et d’attention pour les intérêts de ce peuple.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.