Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Décembre 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • mercredi 20 septembre 2017 08:13

Tunisie: La loi de réconciliation administrative porte atteinte à la justice (Association des magistrats)

La présidente de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) Raoudha Karafi

La présidente de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) Raoudha Garafi, la loi de réconciliation administrative empiète sur les prérogatives de la justice en ce qui concerne, notamment, le suivi des crimes, l’enquête et l’interprétation de la loi.

 


S’exprimant mardi au cours d’ne conférence de presse, elle a exprimé la crainte de voir à l’avenir les crimes de corruption traités avec laxisme.Cette loi, a-t-elle fait observer, portera atteinte à la justice et son rôle dans la protection des deniers publics et des biens de l’Etat. De plus, ce texte favorisera l’acquittement de personnes dont la responsabilité pénale a été prouvée.


De son côté, le représentant de “Avocats sans frontières” Amine Thabet a soulevés “les nombreuses violations” contenues dans cette loi contraire, selon lui à la Constitution et aux lois du pays. Selon lui, cette loi n’est pas constitutionnelle et n’a aucun rapport avec la réconciliation.


Il s’agit, conclut-il d’une loi d’amnistie générale au profit des fonctionnaires et assimilés qui ont pillé le pays et profité de la situation pour s’enrichir sous l’ancien régime en contribuant à la consécration du système de corruption dans l’administration tunisienne.
Salwa Gantri du Centre international de la Justice transitionnelle a pour sa part affirmé que le centre “dénonce vivement cette loi qui ne permet pas de demander des compte et de révéler la vérité”.


Et d’ajouter que la loi de réconciliation administrative ne répond pas à la revendication majeure de la révolution tunisienne, à savoir la justice transitionnelle et le démantèlement du système de corruption et de ses mécanismes.

Le projet de loi sur la réconciliation administrative a fini par être adopté mercredi dernier avec 117 voix pour, 9 voix contre et une seule abstention sur fond de tensions entre divers blocs parlementaires. Les travaux de la séance plénière consacrée au vote de cette loi ont été suspendus à plusieurs reprises.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Après une année 2016 euphorique, recul du marché automobile en 2017

La période marque en fait un ''répit'' dans les intentions d'achat, les clients préférant acheter en 2018, pour avoir un meilleur rendement de la cote dans le cas de revente.

Société générale ouvre sa 90ème agence en Algérie

Eric Wormser, Président du Directoire de SGA, a indiqué que sur les 1400 employés de la banque, seulement 5 employés sont des étrangers.

Le satellite Alcomsat-1 a coûté à l’Algérie plus de 250 millions de dollars

En tout, 323 cadres   algériens ont été formés en Chine durant ces trois dernières années.