Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

Algérie-UE:le projet de jumelage institutionnel va profiter durablement à l'économie algérienne (Françoise Ror)

Le projet de jumelage institutionnel entre l'Algérie et l'Union Européenne (UE) va apporter un profit durable pour l'économie et l'industrie nationales, ainsi que toute la société algérienne en général, a estimé, mardi à Blida, la présidente de ce projet, Françoise Ror.
Dans une intervention au séminaire consacré au lancement d'un pôle de compétitivité Agroalimentaire dans la Mitidja, abrité par l'université Saâd Dahleb de Blida, Mme Ror a soutenu que ce projet de jumelage signée entre les entreprises algériennes et leurs homologues européennes (France, Espagne et Finlande), portant notamment sur la création de pôles de compétitivité, va apporter un important profit pour l'économie algérienne.
Ajoutant que les experts européens vont partager leur expérience avec leurs homologues algériens, en vue de la création de ces pôles, qui constitueront une base pour différents partenariats commerciaux et technologiques, entre autres, avec d'autres pôles et groupes français, espagnoles et finlandais.
Outre la diversification de l'économie algérienne, ce jumelage, financé par l'UE et inscrit au titre de la stratégie de soutien à l'innovation industrielle, va contribuer au rapprochement des compétences et l'émergence d'un produit de qualité aux normes internationales, facile de commercialisation, a-t-elle ajouté.
A son tour, le président du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja, Kamel Moula a souligné le grand intérêt de ce projet pour l'avenir de la région, en particulier, et l'Algérie de façon générale.
La Mitidja est un champ d'activités multiples, avec un potentiel inestimable, notamment en matière d'agriculture et d'entreprises en agroalimentaire, constituant un climat d'affaires des plus encourageants pour l'innovation, a-t-il ajouté.
Il a, en outre, fait part de l'adhésion de 300 entreprises de quatre (4) wilayas du pays (Boumerdes, Alger, Tipasa et Blida) à cette initiative, au moment ou le comité représentatif du Pôle compte 50 entreprises et organismes.
Ce séminaire, dont l'ouverture a été assurée par le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a vu l'animation de nombreuses communications par des experts algériens et européens, avec la présentation d'un nombre d'expériences en matière de pôles de compétitivité créés en Europe.

APS


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Le développement de l’agriculture, une solution pour prévenir les conflits (FAO)

 « Le G7 a permis de refocaliser notre attention sur le besoin de rendre les systèmes alimentaires plus durables grâce aux approches territoriales », a déclaré le directeur général de la FAO.

Algérie: 12 millions de tonnes de produits sidérurgiques par an à l'horizon 2020

L'industrie nationale de la sidérurgie est dominée par quatre  principaux producteurs. Il s’agit des groupes public Imetal , le groupe turc Tosyali  ainsi que deux entreprises privées algériennes Lamino Attia  et SPA Maghreb tubes.

Le FMI récolte 450 milliards de dollars pour maintenir sa capacité de prêt

Les emprunts bilatéraux constituent la troisième ligne de défense importante du FMI après les quotes-parts et les nouveaux accords d’emprunt.