Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: La commission des libertés individuelles et de l'égalité entame immédiatement ses activités

La députée Bochra Belhaj Hmida a affirmé que la commission des libertés individuelles et de l’égalité entamera immédiatement ses activités avec l’élaboration d’un rapport détaillé et global devant aider à l’application des réformes liées aux libertés et à l’égalité homme-femme.
Annoncée dimanche par le président de la République à l’occasion de la fête de la femme, la commission travaillera en coordination avec la présidence de la République. Elle se penchera sur les aspects techniques et législatives possibles pour la concrétisation des orientations générales contenues dans le discours prononcé la veille par le chef de l’Etat.
Le rapport contiendra, également, des explications et argumentations soutenant pareilles réformes, a-t-elle ajouté.
Le Président de la République, Béji Caïd Essebsi a décidé dimanche, 13 août 2017, date anniversaire de la femme, la création d’une Commission auprès de la Présidence de la République chargée des libertés individuelles et de l’égalité.Cette commission aura pour mission l’élaboration d’un rapport sur les réformes inhérentes aux libertés individuelles et de l’égalité conformément aux dispositions de la Constitution de 2014, aux standards internationaux en matière des droits de l’Homme et aux orientations contemporaines dans le domaine des libertés et de l’égalité.
Elle est composée de Bochra Belhaj Hmida, présidente et des membres Abdelmajid Charfi, Slim Loghmani,Slaheddine Jourchi,Salwa Hamrouni, Dorra Bouchoucha, Malek Ghazouani, Ikbel Gharbi et Karim Bouzouita.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.