Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

Tunisie-Japon: Signature d’une convention pour la réalisation d'une centrale électrique à Radès

La STEG et la société japonaise Mitsubishi Hitachi Power Systems ont signé, lundi 19 juin 2017, une convention pour la réalisation d’une centrale électrique d’une capacité de 450 mégawatts à Radès.
L’installation de cette centrale servira à compléter la première centrale réalisée en 1980, et satisfaire la demande croissante en énergie dans le pays.
La nouvelle centrale sera installée dans les environs de la centrale déjà existante à Radès et entrera en exploitation, en deux étapes, en 2019 et 2020.
Le projet, dont le coût est estimé à 800 millions de dinars, est financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Il permettra de créer 2.000 postes d’emploi durant la période des travaux, et 150 emplois fixes, une fois la centrale activée.
Etaient présents lors de la cérémonie de signature, la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Hela Cheikhrouhou, le directeur général de la STEG et des représentants de l’ambassade du Japon en Tunisie et de l’entreprise Mitsubishi Hitachi Power Systems.
Cheikhrouhou s’est, à cette occasion, félicitée du niveau atteint par la coopération tuniso-japonaise qui a permis la réalisation de plusieurs projets, considérant que l’actuel projet permettra de développer la production d’électricité tout en limitant l’utilisation des hydrocarbures.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Trois raisons qui empêcheront Ahmed Ouyahia de faire avec Bouteflika le "coup" de Benali avec Bourguiba (Analyse)

    Officiellement, l’agenda du «nouveau» Premier ministre, est d’abord économique. L’arrière-pensée de la succession présidentielle est pourtant partout. Revue des possibilités.

Espagne: Au moins 13 morts dans une attaque à la fourgonnette à Barcelone

Au moins 13 personnes ont été tuées jeudi après-midi par une fourgonnette qui a foncé sur la foule qui déambulait sur l'avenue des Ramblas dans le centre de Barcelone, rapporte la radio Cadena Ser citant des sources policières.

Algérie - Quelle mission pour Yousfi à l’industrie: défaire du Bedda et refaire du Bouchouareb ?

  Youcef Yousfi, ancien ministre de l’énergie, se retrouve à la tête de l’industrie, un secteur où les ministres changent vite et où les controverses sont fortes. Il ne fera pas du Bedda, c’est certain, mais fera-t-il du Bouchouareb ?