Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

Mauritanie: Le Président de la République reçoit le ministre iranien des affaires étrangères

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience, lundi matin au palais présidentiel à Nouakchott, le ministre iranien des affaires étrangères, M. Mohamed Jewad Dharif, en visite actuellement en Mauritanie.
Au terme de l'entrevue, le ministre iranien a déclaré à l'AMI qu'il a eu le grand honneur de rencontrer le Président de la République auquel il a dit avoir transmis les salutations du président iranien, Dr Hacen Rohani.
Il a ajouté qu'il s'est entretenu avec le Président de la République au sujet des relations existant entre les deux pays dans tous les domaines, notamment au plan économique et en ce qui concerne la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme.
Nous avons, a-t-il dit, décidé de déployer des efforts communs pour dynamiser les accords déjà signés entre les deux pays.
Dans ce cadre, a-t-il souligné, nous renforcerons la coopération bancaire ainsi que la coopération existant entre les secteurs privés dans les deux pays, en dynamisant l'activité du secteur privé iranien en Mauritanie dans les domaines des mines, de l'énergie, de l'urbanisme et des pêches.
Il a été aussi convenu, a-t-il dit, de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme, car les politiques des deux pays en la matière sont similaires, a-t-il affirmé.
Nous avons aussi, a-t-il souligné, insisté sur la nécessité de ne pas intervenir dans les affaires intérieures des pays et de favoriser le dialogue pour résoudre les problèmes entre les pays, notamment dans le monde islamique.
L'audience s'est déroulée, du côté mauritanien, en présence du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Dr Isselkou Ould Ahmed Izid Bih et du directeur de cabinet du Président de la République, M. Ahmed Ould Bahiya et du côté iranien, en présence de M. Hacen Jaber Ansari, vice-ministre iranien pour les affaires arabes et africaines, M. Ridha Haji Kerim Jebari, conseiller du ministre des affaires étrangères et directeur général du ministère des affaires étrangères et M. Mohamed Irani, directeur général du département Moyen Orient-Afrique du Nord au ministère des affaires étrangères.
Il est à noter que le ministre iranien était arrivé, dimanche soir, à Nouakchott.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Trois raisons qui empêcheront Ahmed Ouyahia de faire avec Bouteflika le "coup" de Benali avec Bourguiba (Analyse)

    Officiellement, l’agenda du «nouveau» Premier ministre, est d’abord économique. L’arrière-pensée de la succession présidentielle est pourtant partout. Revue des possibilités.

Espagne: Au moins 13 morts dans une attaque à la fourgonnette à Barcelone

Au moins 13 personnes ont été tuées jeudi après-midi par une fourgonnette qui a foncé sur la foule qui déambulait sur l'avenue des Ramblas dans le centre de Barcelone, rapporte la radio Cadena Ser citant des sources policières.

Algérie - Quelle mission pour Yousfi à l’industrie: défaire du Bedda et refaire du Bouchouareb ?

  Youcef Yousfi, ancien ministre de l’énergie, se retrouve à la tête de l’industrie, un secteur où les ministres changent vite et où les controverses sont fortes. Il ne fera pas du Bedda, c’est certain, mais fera-t-il du Bouchouareb ?