Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

Algérie: Journée d’étude sur les réfugiés mardi à Alger

L’Ecole nationale d’administration d’Alger accueillera mardi prochain une journée d’étude sur les réfugiés, a indiqué dimanche à Constantine la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Fafa Benzerrouki.
Dans une déclaration à la presse, convoquée en marge d’une visite inopinée au centre hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis de Constantine, Mme Benzerrouki a indiqué que cette journée, initiée par le CNDH, vise à faire le point sur la situation des réfugiés et proposer des solutions pour la protection de leurs droits surtout que l’Algérie est un des pays ayant ratifié la convention interdisant le rapatriement forcé des réfugiés.
Selon la présidente du CNDH, la rencontre verra la participation de représentants de l’ONU, du ministère des Affaires étrangères, de la République arabe sahraouie démocratique et du CNDH. Elle sera clôturée par l’adoption de recommandations à élever aux instances concernées.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

« L’Etat algérien va se désengager de la sphère économique dans 10 ans », selon Ouyahia

Concernant les restrictions aux importations, M. Ouyahia a dit que les partenaires économiques de l’Algérie n’y voient pas d’inconvénients.

Algérie :PLF 2018, l’Etat veut engranger 70 milliards DA en augmentant l’impôt sur les dividendes de 10 % à 15 %

 Le gouvernement évoque le principe d’égalité devant l’impôt entre nationaux et étrangers pour justifier son alignement.